POLITIQUE

Dean Del Mastro veut aller rapidement en procès

27/09/2013 07:24 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST
PC

OTTAWA - L'avocat du député fédéral Dean Del Mastro affirme que son client désire que son affaire de présumées dépenses électorales illicites soit traitée devant les tribunaux le plus rapidement possible.

Jeff Ayotte a indiqué que le député, exclu du caucus conservateur, entend se défendre contre les allégations voulant qu'il a volontairement dépassé les limites de dépenses électorales.

M. Del Mastro est sous le coup de quatre accusations en vertu de la loi électorale, relativement à un chèque personnel de 21 000 $ remis à un consultant politique d'Ottawa avant la campagne de 2008.

Le député a rapidement démissionné du caucus après le dépôt des accusations, jeudi.

Le directeur général des élections allègue que M. Del Mastro et son ancien agent électoral Richard McCarthy ont dépassé la limite de dépenses, ont soumis des documents frauduleux et n'ont pas déclaré cette dépense de 21 000 $.

M. Del Mastro est aussi accusé d'avoir dépassé la limite en contribuant supposément à sa propre campagne.

Me Ayotte soutient que bien que la première audience aura lieu le 7 novembre en Ontario, le procès ne débutera sans doute pas avant le printemps prochain.

L'avocat n'a pas voulu détailler la défense de son client, mais celui-ci a, par le passé, mentionné que l'argent n'avait pas été dépensé en lien avec la campagne.

M. Del Mastro est le cinquième membre du caucus conservateur à démissionner cette année.

Les sénateurs Mike Duffy et Pamela Wallin ont quitté la formation en raison d'irrégularités concernant leurs réclamations de dépenses. Un autre sénateur, Patrick Brazeau, a démissionné lorsqu'il a été accusé d'agression sexuelle.

L'ex-ministre Peter Penashue a démissionné après qu'il eut été révélé qu'il avait soumis des demandes de remboursement pour des dépenses électorales inadmissibles. Il a perdu son siège lors de l'élection complémentaire qui a suivi.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.