NOUVELLES

Accusations contre un chauffard qui a fauché un manifestant de l'usine Kronos

27/09/2013 02:34 EDT | Actualisé 27/11/2013 05:12 EST

VARENNES, Qc - Pour avoir chargé un manifestant de l'usine Kronos de Varennes avec sa voiture, un travailleur du Groupe Robert Transport a été accusé vendredi de trois chefs de voies de fait et d'un autre de conduite dangereuse.

Le 22 août, le véhicule de Pierrot Gobeil a écrasé un lock-outé de Kronos. La victime poursuit toujours sa convalescence à domicile et se remet difficilement de ses blessures après avoir subi une greffe qui n'a pas fonctionné. L'homme, Gilles Lavigne, est âgé de 64 ans et a subi un choc post-traumatique à la suite de l'accident, où il est resté coincé sous le véhicule.

Cet incident n'a pas été le seul moment disgracieux de ce conflit de travail, précipité le 13 juin dernier lorsque Kronos a mis en lock-out 320 employés, deux jours avant la fin de la convention collective.

Un mois avant l'accident de M. Lavigne, en juillet, des colis suspects avaient été trouvés chez deux dirigeants de l'usine Kronos Canada. Le président du syndicat des employés, Karl Berthiaume, s'était alors dissocié de ces gestes d'intimidation.

Les travailleurs de Kronos de Varennes ont refusé les offres patronales dans une proportion de 93 pour cent. Ce vote a été suivi par la décision de mettre les travailleurs en lock-out.

En entrevue à La Presse Canadienne, Alain Lampron, président de la Fédération de l'industrie manufacturière (CSN), a précisé que des échanges ont toujours eu lieu entre le syndicat et la partie patronale, notamment en ce qui a trait au fond de pension. Il estime que l'employeur ne fait pas preuve d'une grande ouverture.

Depuis, une partie de la production se poursuit à l'usine de Varennes grâce au travail des cadres.

Kronos produit des pigments industriels et alimentaires. Le volet industriel est arrêté, puisque l'entreprise avait accumulé un stock important au cours de la dernière année et écoule présentement ces surplus.

En revanche, la production du volet pigment alimentaire se poursuit.

PLUS:pc