NOUVELLES

Hors de combat

26/09/2013 05:33 EDT | Actualisé 26/11/2013 05:12 EST

Marc Bergevin disait vouloir améliorer l'aspect robustesse de son équipe. Le temps d'un combat, tout est parti en fumée.

George Parros a été sonné et a quitté le Centre Bell sur une civière. Les Maple Leafs l'ont emporté 4-3, mardi, au Centre Bell.

La scène a eu lieu en troisième période. Après un combat animé entre Jarred Tinordi et Carter Ashton, qui a fait rugir la foule, Parros et Colton Orr se sont permis un deuxième combat, après leur premier affrontement en début de match. Cette fois, le duel n'a duré que quelques secondes. Orr a perdu l'équilibre et a entraîné Parros dans sa chute. Ce dernier est tombé face première sur la patinoire.

Il fallait voir le regard terrifié d'Orr, qui a aussitôt lâché prise et fait signe que son rival avait besoin d'aide médicale. Le Centre Bell a aussitôt sombré dans un silence qui n'était pas sans rappeler celui lors de la blessure à Lars Eller l'an passé en séries.

Comme Eller, Parros a été évacué sur une civière, le visage ensanglanté. Il a été transporté à l'hôpital pour y subir des examens.

Le Canadien a confirmé après la rencontre qu'il souffrait d'une commotion cérébrale.

« Ce n'était pas trop beau à voir. Les deux équipes ont perdu le contrôle. C'était dur de jouer après », a mentionné l'attaquant du Canadien Daniel Brière, dont c'était le premier match au Centre Bell dans l'uniforme tricolore.

Quelques minutes plus tard, un autre combat - le quatrième de la soirée - a éclaté entre Brandon Prust et Mark Fraser. Cette fois, la foule a hué. On en avait visiblement assez.

L'histoire du match

Menés 2-1 au premier entracte, les Torontois ont repris l'ascendant en période médiane grâce aux filets de Dion Phaneuf et de Tyler Bozak. Ce dernier a profité d'une bévue d'Andrei Markov à la ligne bleue pour filer en échappée et marquer en désavantage numérique.

Mason Raymond a ajouté le but d'assurance au dernier tiers, à peine deux minutes après la scène d'horreur. Les joueurs du Canadien ont d'ailleurs semblé avoir les jambes coupées dans les instants qui ont suivi l'incident. Qui peut les en blâmer?

« Évidemment, c'était dur de ne pas penser à George et à ce qui est arrivé, a mentionné Eller. On a vu ça trop souvent dans cet édifice ces dernières années. En espérant que ce soit la fin. »

Pour Michel Therrien, le match avait basculé bien avant. L'indiscipline a coulé ses hommes, croit-il.

« Quand on a entamé la deuxième période, on a pris des punitions qui ont cassé le rythme. Tu ne peux prendre six punitions mineures et espérer garder le tempo », a rappelé l'entraîneur-chef du CH.

James van Riewmsdyk, pendant un avantage numérique de deux hommes, a inscrit l'autre but des Leafs.

Le retour d'Eller

Eller était le meilleur attaquant du Canadien au moment de se blesser l'an passé, et il a repris là où il avait laissé. À son premier match officiel au Centre Bell depuis qu'Erik Gryba l'a mis K.-O. en mai dernier, le Danois a marqué le premier but des siens avant de servir une passe parfaite à Brendan Gallagher pour le deuxième filet, les deux en première période.

Eller en a remis en marquant avec moins de trois minutes à écouler pour rendre la fin de match intéressante. Il a terminé sa soirée avec trois points, mais n'avait pas plus le cœur à la fête.

« C'est dur d'être satisfait. De perdre le match et ce qui est arrivé à George, les choses personnelles... c'est loin dans mes pensées », a répondu le numéro 81, qui semblait revivre sa blessure d'il y a cinq mois.

À noter

  • Max Pacioretty est rentré au vestiaire en milieu de première période, après avoir reçu une mise en échec d'Orr. Il semblait blessé au haut du corps et est revenu au jeu au deuxième vingt.

  • Alex Galchenyuk a amassé deux aides.

  • Carey Price a bloqué 34 des 38 tirs dirigés vers lui.

  • Le Canadien a confirmé le renvoi de Nathan Beaulieu à Hamilton.

PLUS:rc