NOUVELLES

N.-É. : campagne de séduction pour les votes francophones

26/09/2013 04:30 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

Au lendemain du débat électoral en Nouvelle-Écosse, les conservateurs tentent de séduire les Acadiens et francophones de la province.

Dans la région de Clare, le vote revient aux libéraux depuis plus d'une décennie. Mais cette fois, le seul candidat acadien est conservateur et le parti en profite pour en faire la promotion.

Chris d'Entremont, candidat conservateur dans Argyle-Barrington, s'est déplacé, jeudi, pour appuyer le nouveau venu en politique Paul Émile Leblanc, candidat conservateur dans Clare. Ensemble, ils ont présenté une version française de la plateforme du parti.

Les conservateurs tirent de l'arrière dans les sondages et Paul-Émile Leblanc avoue que la partie n'est pas gagnée d'avance.

Pour l'ancien ministre et député conservateur, Guy Leblanc, le choix devrait être simple. Selon lui, il faut un poids acadien à l'assemblée pour faire bouger les choses et pouvoir espérer un retour des circonscriptions acadiennes.

PLUS:rc