POLITIQUE

MacKay promet une loi contre la cyberintimidation cet automne

26/09/2013 04:38 EDT | Actualisé 26/11/2013 05:12 EST
CP

WINNIPEG - Un nouveau projet de loi visant à combattre la cyberintimidation sera présenté au Parlement cet automne par les conservateurs, a promis jeudi le ministre fédéral de la Justice, Peter MacKay.

M. MacKay a fait cette annonce lors de son passage au Centre canadien de protection de l'enfance, à Winnipeg, où il a fait un don pour souligner la naissance plus tôt cette année du prince George, le premier enfant du prince William et de la duchesse de Cambridge, Kate Middleton.

Le ministre de la Justice a déclaré que tous les Canadiens avaient été attristés par la mort d'un adolescent de 15 ans de la Saskatchewan, qui s'est enlevé la vie après avoir apparemment été victime d'intimidation sur les réseaux sociaux.

La mère du jeune homme, Kim Loik, a demandé que le gouvernement fédéral adopte une loi interdisant la cyberintimidation à l'échelle du pays.

M. MacKay a soutenu qu'elle n'aurait pas à patienter bien longtemps avant que son voeu soit exaucé.

Il a affirmé que les conservateurs présenteraient une loi «globale» qui comprendrait notamment une meilleure sensibilisation publique et des modifications au Code criminel.

La dépouille de l'adolescent a été retrouvée plus tôt en septembre dans sa résidence de North Battleford, en Saskatchewan.

Sa mère affirme que des élèves de l'école secondaire que fréquentait son fils avaient proféré une multitude d'insultes à son endroit sur les réseaux sociaux.

Elle veut que des accusations criminelles soient portées contre les intimidateurs qui ont tourmenté son garçon.

Mercredi, le ministre MacKay avait écrit sur le réseau Twitter que le cas du jeune Kim Loik démontrait bien que le phénomène de la cyberintimidation devait être combattu avec vigueur.

Le chef de l'opposition officielle, Thomas Mulcair, avait lui aussi appelé sur Twitter les forces sociales et politiques à s'unir afin que de tels drames ne se produisent plus.

Le suicide de l'adolescent de North Battleford rappelle celui de Rehtaeh Parsons, en avril, en Nouvelle-Écosse, et de Marjorie Raymond, en 2011, à Sainte-Anne-des-Monts, au Québec.

Rehtaeh Parsons: A Life In Photos

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.