NOUVELLES

L'attaquant des Wildcats Ivan Barbashev est le joueur à surveiller selon la LNH

26/09/2013 04:26 EDT | Actualisé 26/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - L'entraîneur des Wildcats de Moncton Darren Rumble est d'accord avec la centrale de dépistage de la LNH: le club qui repêchera Ivan Barbashev, en juin prochain à Philadelphie, ne peut pas se tromper.

L'attaquant originaire de Moscou, qui a inscrit 18 buts et 62 points avec un différentiel de plus-9 en 68 matchs à sa première saison dans la LHJMQ, l'hiver dernier, est considéré pour l'instant comme le seul patineur du circuit Courteau susceptible d'être sélectionné au premier tour, l'été prochain. C'est ce qu'avance la liste publiée cette semaine par la centrale de dépistage de la LNH.

Cette liste, qui changera évidemment au fil des matchs cet hiver, met de l'avant les joueurs qui seront à surveiller cette saison parmi ceux qui sont admissibles au repêchage.

Rumble, qui en est à sa première saison comme entraîneur-chef des Wildcats, s'était fait dire à son arrivée qu'il apprendrait vite à aimer Barbashev. Ç'a été le cas.

«Si tu ne sais pas d'où il vient, tu jurerais qu'il est un hockeyeur nord-américain», a dit Rumble de l'ailier gauche russe de six pieds un pouce et 185 livres, cette semaine, lors d'un entretien téléphonique avec La Presse Canadienne.

«Il a évidemment beaucoup de talent et d'habiletés, mais il aime aussi le jeu robuste. S'il a une occasion de terminer une mise en échec, il va le faire. Il a un sens de la compétition très prononcé, alors qu'il veut être le meilleur joueur dans la ligue. Il est très motivé.

«En même temps, il est très respectueux sur la glace et en dehors de la patinoire, a ajouté Rumble. Il est très confiant, mais c'est une confiance tranquille.

«On ne peut se tromper avec lui, a par ailleurs lancé l'ancien joueur des Flyers, des Sénateurs, des Blues et du Lightning en guise de message aux clubs susceptibles de le repêcher. Tous les atouts qu'on recherche chez un hockeyeur professionnel, il les a.»

«C'est un joueur dynamique qui a une forte présence sur la glace et qui cherche à s'impliquer. Il n'est pas timide et c'est un patineur puissant qui fonce bien au filet, a déclaré Dan Marr, directeur de la centrale de dépistage de la LNH, lors de la publication de la liste, lundi. Il a aussi de très bonnes mains et il contrôle bien la rondelle, en plus de pouvoir préparer de beaux jeux tout en patinant à pleine vitesse.

«Il a un bon tir qu'il décoche avec rapidité et précision, de bonnes habitudes de travail et il donne l'exemple. Nous nous attendons à beaucoup de sa part cette saison», a continué Marr.

Les amateurs de hockey de Victorialle, de Drummondville ainsi que de Blainville et Boisbriand auront la chance de voir Barbashev de près au cours du week-end, alors que les Wildcats s'arrêteront dans ces trois villes québécoises vendredi, samedi et dimanche, respectivement.

Moncton a une fiche de 2-2 jusqu'ici cette saison, alors que les Wildcats misent sur une forte majorité de joueurs de première année. Mais malgré la présence de Barbashev, Rumble s'est efforcé de donner des rôles importants à un peu tout le monde.

C'est ainsi que l'attaquant russe joue au sein de la première unité du jeu de puissance, mais fait partie d'une rotation de plusieurs joueurs en désavantage numérique.

«Je ne crois pas trop à l'approche où on donne tout le temps de glace à seulement six attaquants, a noté Rumble. Je trouve que ça mène à une meilleure chimie au sein d'une équipe, parce que tout le monde a la chance de contribuer.»

Rumble, qui a occupé un poste d'adjoint avec les Maineiacs de Lewiston dans la LHJMQ il y a deux saisons avant de se joindre aux Thunderbirds de Seattle de la Ligue de l'Ouest dans le même rôle, l'hiver dernier, a des attentes modestes étant donné la présence de nombreux jeunes à Moncton. Il espère tout simplement que son équipe s'améliore de jour en jour afin d'amorcer les séries du bon pied. Il s'est dit optimiste d'y arriver parce que ses joueurs affichent une excellente capacité d'apprentissage, selon lui.

«C'est un bon groupe, dont le quotient intellectuel en matière de compréhension du hockey est très élevé. C'est un défi stimulant parce que les gars ont la volonté et la capacité de bien appliquer ce que je veux leur enseigner», a dit Rumble, qui a six années d'expérience comme entraîneur dans la Ligue américaine, dont deux comme entraîneur-chef avec les Admirals de Norfolk, club-école du Lightning de Tampa Bay.

PLUS:pc