DIVERTISSEMENT

«La Vénus à la fourrure», la bande-annonce sado-maso du nouveau Polanski (VIDÉO)

26/09/2013 12:06 EDT | Actualisé 26/09/2013 12:06 EDT
Courtoisie

Présenté au dernier Festival de Cannes d’où il est reparti bredouille, le nouveau film de Roman Polanski, adapté du roman érotique de Leopold Von Sacher-Masoch et de la pièce à succès de Broadway de David Ives, était passé au second plan après les déclarations sexistes du réalisateur franco-polonais.

En déclarant sur la Croisette que «les femmes étaient masculinisées à cause de la pilule», le cinéaste avait malencontreusement détourné le regard des journalistes sur son long métrage La Vénus à la fourrure, sorte de huis clos sulfureux entre Thomas (Mathieu Amalric), un metteur en scène en mode affligé par la vie et Vanda (Emmanuelle Seigner), une actrice pas très futée.

La sortie du film prévue pour le 13 novembre prochain en France – et certainement cet hiver au Québec – raconte les tentatives presque désespérées du metteur en scène Thomas à trouver l’actrice idéale. Auditions après auditions sur les planches d’un petit théâtre parisien, aucune ne semble artistiquement le satisfaire, jusqu’à l’arrivée de Vanda.

Pourtant, dès son apparition, cette comédienne délurée est loin d’attirer la sympathie de Thomas qui exècre ses gestes, son allure vulgaire, sa dégaine et son côté idiote. Mais les talents de l’actrice forcent le metteur en scène à revoir sa position. S’en suit alors une relation perverse entre les deux personnes mêlée d’érotisme, d’insultes et de sadomasochisme, tout cela derrière les décors en carton d’un vieux western.

Mais l’œuvre acclamée par la critique et littéralement portée par les prestations des deux acteurs principaux risque de faire parler bientôt d’elle pour d’autres raisons. En effet, Samantha Geimer vient de publier ses Mémoires «The Girl, a Life in the Shadow of Roman Polanski» (La Fille, une vie dans l'ombre de Polanski) où pour la première fois, elle retourne sur les détails de la fameuse soirée du 10 mars 1977 dans la demeure de Jack Nicholson située sur les hauteurs huppées de Los Angeles. Alors âgée de 13 ans, la jeune fille avait accusé Polanski de l’avoir violé après une séance photo.

La Vénus à la fourrure – Les Films Séville – 96 minutes –drame érotique – France – Sortie hiver 2014.

EN VIDÉO:

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.




INOLTRE SU HUFFPOST

La Vénus à la fourrure