NOUVELLES

C.-B.: la GRC et un procureur enquêtent sur la stratégie du Parti libéral

26/09/2013 10:36 EDT | Actualisé 26/11/2013 05:12 EST

VICTORIA - La Gendarmerie royale du Canada et un procureur spécial mènent une enquête afin de déterminer si la stratégie du gouvernement libéral de la Colombie-Britannique pour attirer les votes ethniques a transgressé la loi.

Le leader du Nouveau Parti démocratique de la Colombie-Britannique, Adrian Dix, a confié jeudi que cette investigation de la GRC avait été déclenchée à la suite d'une lettre confidentielle qu'il avait lui-même envoyée.

Dans un communiqué, M. Dix a fait remarquer que les questions soulevées étaient suffisamment importantes pour justifier une enquête. Au passage, il a confimé que la GRC avait commencé à enquêter et qu'un procureur spécial avait été nommé.

La Division de la justice pénale de la province a annoncé jeudi que David Butcher, un réputé procureur de la défense en Colombie-Britannique, avait reçu le mandat, à la fin du mois d'août, de mener une révision indépendante sur tout éventuel chef d'accusation que la GRC pourrait recommander à la Couronne. Et si une poursuite va de l'avant, c'est Me Butcher qu mènerait le dossier, ainsi que tout appel qui s'ensuivrait.

Lors de son annonce, jeudi, la Division a précisé que la plainte au coeur de l'enquête était liée à de présumées irrégularités relatives à la loi électorale.

Ben Chin, directeur des communications pour la première ministre Christy Clark, a refusé d'émettre quelque commentaire que ce soit.

«Il est inapproprié de commenter durant n'importe quelle enquête. Le gouvernement de la Colombie-Britannique respecte ce processus et collaborera entièrement.

«Tout citoyen, incluant M. Dix, est libre de porter plainte aux autorités», a déclaré M. Chin.

Le NPD a fait savoir que M. Dix n'apporterait aucune clarification aux remarques énoncées dans son communiqué de presse, et ne préciserait pas sur quelles présumées infractions il souhaitait voir la GRC enquêter.

«Dans le but d'assurer l'intégrité du travail du procureur spécial et de la GRC, je ne fournirai aucun autre détail à ce moment-ci, a-t-il écrit. Pour les mêmes raisons, j'ai choisi de ne pas attirer l'attention du public sur ces inquiétudes après que j'ai écrit à la GRC. À ce point, il est important de laisser aller l'enquête.»

Des procureurs spéciaux sont nommés pour assurer qu'il y ait transparence lors d'enquêtes policières pouvant inclure des membres du gouvernement ou des employés.

En mars, le NPD a dévoilé la stratégie des libéraux de la Colombie-Britannique destinée aux électeurs des communautés ethniques, et celle-ci détaillait un projet interne du gouvernement pour leur plaire en vue du scrutin tenu en mai.

Le scandale a mené à la démission d'un ministre et d'importants employés du Parti libéral.

Lors du scrutin le 14 mai, le Parti libéral a fait élire un gouvernement majoritaire, et M. Dix a annoncé, le 18 septembre, qu'il quitterait ses fonctions de chef du NPD.

PLUS:pc