NOUVELLES

Al-Shabab attaque deux villages kényans, faisant trois morts

26/09/2013 01:28 EDT | Actualisé 26/11/2013 05:12 EST

NAIROBI, Kenya - Des combattants du groupe islamiste Al-Shabab ont attaqué deux villages kényans près de la frontière avec la Somalie, faisant trois morts.

Le leader du groupe affilié à Al-Qaïda a prévenu que les attaques se poursuivront tant que le Kenya n'aura pas retiré ses troupes de Somalie.

Al-Shabab a revendiqué l'attaque d'un centre commercial de Nairobi plus tôt cette semaine. Au moins 67 personnes ont été tuées.

Deux policiers ont été tués jeudi dans le village de Mandera, tandis qu'une personne a perdu la vie mercredi soir à Wajir, à environ 400 kilomètres au sud-ouest de Mandera.

À Nairobi, les familles des victimes de l'attaque du week-end dernier attendaient toujours de pouvoir récupérer les corps de leurs proches à la morgue. La Croix-Rouge a érigé une tente spéciale sur place pour répondre à leurs questions, mais plusieurs se plaignent du manque d'information.

Des experts fournis par les États-Unis, l'Allemagne, le Royaume-Uni et l'agence policière internationale Interpol étaient aussi sur les lieux, en appui à leurs collègues kényans. Le médecin légiste en chef, Johansen Oduor, a déclaré à l'Associated Press que de nombreuses victimes ont été abattues et que d'autres ont été tuées par des éclats de métal.

La Croix-Rouge kényane a indiqué jeudi que 61 personnes manquent toujours à l'appel.

Interpol a aussi émis, à la demande du Kenya, un mandat d'arrêt international à l'endroit de la Britannique Samantha Lewthwaite, qui a été surnommée «la veuve blanche» par les médias anglais.

La femme de 29 ans, qui s'est convertie à l'Islam, est la veuve d'un des auteurs des attentats suicides commis à Londres en 2005. Elle est recherchée au Kenya en lien avec un complot à la bombe contre des stations balnéaires, mais rien ne permet pour l'instant de l'associer à l'attaque contre le centre commercial.

PLUS:pc