NOUVELLES

Renault à la place de Lotus?

25/09/2013 12:52 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

Renault pourrait revoir son nom briller en F1. Le propriétaire de l'écurie Lotus envisage de renommer son équipe pour attirer de nouveaux investisseurs.

Gérad Lopez, président de Genii Capital, jongle en effet avec l'idée de laisser tomber le nom Lotus pour retouver celui du constructeur français. Ce qui serait beaucoup plus représentatif de la valeur de l'investissement de Renault en F1.

« Ça ne me dérangerait pas qu'on change le nom de l'équipe, a dit M. Lopez au magazine français Auto-Hebdo. Nous devons avoir l'appui d'un constructeur. Ça donne du poids dans l'arène politique de la F1, et dans les relations avec les partenaires. »

Voici qui fera plaisir à l'ambassadeur de la marque française, l'ancien champion du monde de F1, Alain Prost. Il croit que le travail du constructeur français en F1 et particulièrerment avec l'équipe référence du moment est sous-estimé.

« Renault mérite plus, explique-t-il au réseau ESPN au sujet du partenariat avec Red Bull. Malgré tous ces titres pilotes et constructeurs, Renault a perdu beaucoup de visibilité. Mais c'est une stratgégie de l'équipe (NDLR: le partenariat avec la marque Infiniti). Le plus important, c'est de gagner, et ils vont encore gagner. Ils changeront peut-être de stratégie à l'avenir. »

Déjà, on a appris que les moteurs français ne seront pas signés Infiniti l'an prochain. La saison 2014 marquera l'arrivée du nouveau moteur turbo V6. Renault a été un des trois constructeurs à investir pour développer et construire ces moteurs de nouvelle génération, avec Ferrari et Mercedes-Benz. Honda se joindra à eux en 2015. 

« L'important est qu'avec l'arrivée de cette nouvelle technologie, l'image et la notoriété de Renault soient encore plus visibles, plus connues en F1. »

Rappelons que l'équipe Renault avait cédé ses parts à la société d'investissements Genii Capital en 2011, après avoir été durement éprouvée par le scandale du Crashgate de 2008 (l'accident volontaire de Nelson Piquet fils à Singapour).

Le constructeur britannique Lotus Cars était devenu le commanditaire principal de l'équipe, qui avait pris le nom de Lotus Renault Grand Prix. Les couleurs avaient changé aussi. Elles étaient devenues noir et or pour rapppeler les belles heures de l'équipe Lotus des années 1970-1980.

PLUS:rc