NOUVELLES

Près de la moitié des Canadiens affirment avoir un emploi de rêve

25/09/2013 02:58 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

TORONTO - Près de la moitié des Canadiens affirment avoir un emploi de rêve, selon un récent sondage de la Banque de Montréal.

En effet, 47 pour cent disent avoir trouvé l'emploi idéal, et 65 pour cent indiquent avoir hâte de se rendre au bureau chaque jour.

Le sondage, dont les résultats ont été rendus publics mercredi, démontre également que 70 pour cent des personnes consultées se sentent valorisées au travail. Les hommes (51 pour cent) sont plus nombreux que les femmes (43 pour cent) à dire occuper l'emploi dont ils rêvaient.

En dépit du niveau élevé de satisfaction au travail, 64 pour cent des employés canadiens affirment qu'ils quitteraient leur emploi en un clin d'oeil s'ils gagnaient à la loterie. Cette proportion est moins élevée chez les propriétaires de petites entreprises, qui ne sont que 39 pour cent à dire qu'ils vendraient leur société s'ils mettaient la main sur le gros lot.

Les résultats du sondage, mené par la maison Pollara pour le compte de la Banque de Montréal, reposent sur des consultations menées en ligne auprès d'un échantillon de 1005 Canadiens entre les 12 et 16 juillet. L'Association de la recherche et de l'intelligence marketing (ARIM), organisme sans but lucratif qui représente tous les aspects de l'industrie du sondage, estime que les enquêtes en ligne ne peuvent présenter une marge d'erreur définitive en raison de leur méthode d'échantillonnage non aléatoire.

Le sondage a également permis de croire que le salaire n'exerçait pas un impact important sur le niveau de satisfaction au travail.

Ainsi, 58 pour cent des personnes au revenu familial annuel de moins de 50 000 $ affirment avoir hâte de se rendre au travail chaque jour, comparativement à 69 pour cent de celles au revenu familial d'au moins 50 000 $ par année.

Par ailleurs, 46 pour cent des Canadiens de moins 35 ans disent occuper un travail de rêve.

PLUS:pc