NOUVELLES

Les dirigeants égyptiens ferment le quotidien des Frères musulmans

25/09/2013 11:34 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

LE CAIRE, Égypte - Les autorités égyptiennes ont placardé mercredi le bureau principal du quotidien de la formation politique des Frères musulmans et confisqué son équipement, selon ce que rapportent les journalistes du Liberté et Justice.

Les journalistes ont publié mercredi un communiqué dans lequel ils demandent au syndicat égyptien des médias de s'opposer à cette fermeture.

La fermeture survient deux jours après qu'un tribunal ait banni les Frères musulmans et ordonné la saisie de leurs actifs. Le gouvernement a toutefois indiqué mardi qu'il n'appliquera pas ce jugement tant qu'il n'aura pas été confirmé par un tribunal supérieur.

Un éditeur de Liberté et Justice, Islam Tawfiq, a déclaré que le quotidien continuera à être publié et que l'édition de jeudi est déjà prête. Il a révélé que les journalistes n'utilisaient plus les locaux placardés depuis le mois de juin.

La fermeture du quotidien s'inscrit dans le cadre d'une vaste répression lancée contre les Frères musulmans depuis que le président islamiste Mohammed Morsi a été chassé du pouvoir le 3 juillet.

PLUS:pc