NOUVELLES

Des liens plus étroits entre le CRTC et le Bureau de la concurrence

25/09/2013 08:50 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

Le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) et le Bureau de la concurrence ont annoncé mercredi avoir signé une lettre d'entente en vue d'une plus étroite collaboration.

Les deux organismes fédéraux jouent des rôles complémentaires dans la supervision des fusions et prises de contrôle dans les secteurs de la diffusion et des télécommunications.

Entre autres choses, l'entente prévoit la formation commune des employés ainsi que l'échange de renseignements. Les deux agences se sont aussi engagées à tenir des réunions semestrielles à l'échelle de la haute direction.

Le CRTC et le Bureau de la concurrence dépendent tous deux du ministère de l'Industrie.

Le commissaire à la concurrence, John Pecman, a affirmé par voie de communiqué que la signature de cet accord de coopération permettrait aux deux organismes de renforcer davantage leur « engagement envers la concurrence dans les secteurs des télécommunications et de la radiodiffusion ».

De son côté, le président du CRTC, Jean-Pierre Blais, a estimé que l'annonce de mercredi permettrait au CRTC de tirer parti de sa relation de longue date avec le Bureau de la concurrence.

« Grâce à nos efforts conjugués, les Canadiens continueront d'avoir accès à un éventail de services de radiodiffusion et de télécommunication concurrentiels, novateurs et abordables », a affirmé M. Blais.

Plus tôt cette année, le CRTC a été appelé à examiner la prise de contrôle d'Astral par BCE, qui avait déjà été approuvée par le Bureau de la concurrence.

Le CRTC, qui a fini par donner le feu vert à la transaction, avait tout d'abord rejeté celle-ci, affirmant qu'elle n'était pas bonne pour les Canadiens.

Néanmoins, BCE a apporté des modifications à l'entente, acceptant notamment de vendre plusieurs chaînes de télévision spécialisées, afin d'obtenir l'approbation des autorités de réglementation.

La Presse Canadienne

PLUS:rc