Huffpost Canada Quebec qc

Levée de boucliers contre un concours de beauté pour enfants au Québec (TWITTER)

Publication: Mis à jour:
BEAUTY PAGEANT
Getty

Un premier concours de beauté pour enfants, qui doit se tenir au mois de novembre à Laval, suscite de vives réactions. Une pétition lancée par la militante féministe Léa Clermont-Dion a récolté 15 000 signatures en quelque 24 heures.

« Nous sommes contre cette idée de concours de beauté pour enfants », explique Mme Clermont-Dion, qui a reçu l'appui du médecin Alain Vadeboncoeur et de l'économiste Ianyk Marcil. « On pense que c'est un endoctrinement pour nos enfants. Ce sont des enfants de 0 à 5 ans qu'on maquille à outrance », poursuit-elle.

Elle dénonce la chaîne MusiMax, qui diffuse de tels concours de beauté qu'elle qualifie de « culte à la superficialité ».

La chaine a annoncé en fin d'après-midi qu'elle retirait « dès aujourd'hui » les émissions Mini Miss et Honey Boo Boo de sa programmation.

L'instigatrice de la pétition avance que 40 % des adolescentes canadiennes sont insatisfaites de leur image corporelle et que de tels concours accroissent la problématique. Mme Clermont-Dion ajoute que ces concours favorisent le développement de troubles alimentaires. Elle avance que 80 % des adolescentes canadiennes auront suivi un régime avant d'atteindre l'âge de 18 ans.

Mme Clermont-Dion estime qu'il est important de véhiculer d'autres valeurs que la beauté aux enfants de moins de 5 ans.

L'organisation à la tête de ces concours pour enfants, National Canadian Girl Pageants, se défend toutefois d'organiser des concours de beauté. Elle avance, sur son site Internet, qu'il s'agit de concours axés sur la personnalité et sur l'aptitude à parler en public. L'organisme avance promouvoir des valeurs comme la confiance et l'estime de soi, l'amitié et l'esprit sportif.

National Canadian Girl Pageants avance que les jeunes filles apprennent également l'importance d'être impliquées au sein de leur communauté et la charité.

L'opposition à ces concours de beauté pour enfants s'est aussi manifestée en France, où on vient d'interdire la tenue de concours de beauté pour les enfants de moins de 16 ans. Les contrevenants sont passibles de deux ans de prison dans l'Hexagone.

Mme Clermont-Dion ne souhaite pas que le Québec emprunte la même voie pour l'instant. Elle souhaite plutôt la tenue d'une campagne de sensibilisation et d'information pour les parents qui inscrivent leurs enfants à de tels concours. « Je pense qu'ils ne sont tout simplement pas au courant des conséquences que ça peut avoir sur la vie de leurs enfants. »

Un concours préliminaire de beauté pour les enfants de 0 à 19 ans est prévu pour le 24 novembre à Laval. Le volet préliminaire fait partie d'un ensemble dont la finale canadienne aura lieu à Vancouver au mois de juillet prochain.

Des politiciens s'en mêlent

La controverse n'a pas laissé les députés de Québec solidaire indifférents. Françoise David et Amir Khadir ont signé la pétition « Mini-Miss au Québec : non merci », une initiative citoyenne qui s'oppose à la tenue du concours.

« L'égalité homme femme commence en disant non à ce type d'évènements qui renforcent l'obsession de l'image corporelle et les stéréotypes sexistes et qui visent des fillettes », a souligné Françoise David dans un communiqué rendu public mercredi.

National Canadian Girl Pageants se défend

Liz McKinnon, fondatrice et directrice du National Canadian Girl Pageants, a réagi par communiqué en fin d'après-midi, mercredi, en indiquant qu'il n'y avait rien de mal dans ce type d'évènements.

Elle a désigné la téléréalité comme responsable du regard méfiant que l'on a à l'endroit des concours de beauté.

Elle a ajouté que la sexualisation des filles se fait de différentes manières à un âge précoce et que ces concours n'en font pas partie. Il n'est donc pas question pour le moment d'annuler le concours malgré les protestations..

Aussi sur Le HuffPost:

Close
Pétition contre un concours de mini-miss: les réactions
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Levée de boucliers contre un concours de beauté pour enfants

Mini-miss : une mère anglaise défend les concours de beauté pour ...

Interdiction des concours de mini-miss : « C'est de l'abus » pour une ...

Les concours de mini-miss interdits : donner un enfant en spectacle ...

Mini-Miss : le Sénat interdit les concours de beauté pour enfants

Une famille accro aux concours de mini-miss: "Ca garde les enfants ...