NOUVELLES

Comme Dawson avant lui, Cloud accorde peu de crédibilité à Adonis Stevenson

25/09/2013 01:21 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Adonis Stevenson a beau être champion WBC des mi-lourds maintenant, ses adversaires continuent de le sous-estimer.

Tavoris Cloud (24-1-0, 19 K.-O.) a passé beaucoup de temps, en conférence de presse mercredi, à dire que Stevenson (21-1-0, 18 K.-O.) n'avait pas beaucoup de crédibilité malgré son titre de champion.

Chad Dawson avait lui aussi remis en question les qualités de Stevenson, au début de l'année 2013, jusqu'à ce que celui-ci l'assomme d'un coup de poing à la tempe après seulement 76 secondes dans le ring. C'est alors que le boxeur québécois a mis la main sur la ceinture de champion.

«Adonis Stevenson est un bon boxeur, je ne veux rien lui enlever. Il a remporté le titre, il a mis Chad Dawson hors de combat au premier round. Maintenant, bien des gens pensent qu'il va me mettre hors de combat à mon tour. Je ne vois pas les choses de cette façon», a déclaré Cloud, qui n'a jamais été victime d'un K.-O. au cours de sa carrière.

«Premièrement, parce qu'il n'a jamais affronté personne. Contre Dawson, il a gagné avec un seul coup de poing. Mais ça, ça ne fait pas de toi un bon boxeur. Ceux qui ont de l'expérience et qui connaissent la boxe savent que je dis la vérité», a ajouté l'Américain de 31 ans, qui a été le détenteur de la ceinture IBF des mi-lourds jusqu'à sa défaite devant Bernard Hopkins, en mars dernier.

Stevenson ne s'est toutefois pas formalisé de ce manque d'estime. Le protégé du Groupe Yvon Michel y est habitué.

«Ça va toujours être comme ça. Même Floyd Mayweather, qui bat tout le monde, il y en a qui disent de lui qu'il n'en fait pas assez. Quand des gens ne t'aiment pas, ils ne t'aiment pas et ils vont toujours trouver n'importe quoi pour discréditer ce que tu fais», a-t-il souligné après la conférence de presse.

Le Blainvillois de 36 ans demeure confiant de prouver sa valeur face à Cloud comme il l'a fait devant Dawson. Il a d'ailleurs lancé, à son tour au podium, que lorsque le clan du boxeur américain inscrira son nom sur Google après le combat de samedi, les mots «Tavoris Cloud défait par K.-O.» y apparaîtront aussi.

Stevenson faisait ainsi allusion à une insulte lancée au printemps par Dawson, qui avait déclaré qu'il avait dû écrire le nom du Québécois dans un moteur de recherche pour savoir qui il allait affronter.

Cloud n'a pas aimé non plus que Stevenson affiche un niveau de confiance qui, à ses yeux, est trop élevé par rapport à ce qu'il a réellement accompli.

Encore là, le nouveau champion n'en a pas fait de cas.

«Je parle, mais je m'entraîne aussi, a noté Stevenson. Je suis au sommet de ma forme. Ce que je dis, je vais en faire la démonstration dans le ring.»

Depuis que l'affrontement contre Cloud est confirmé, Stevenson ne cesse de claironner qu'il va y aller pour la mise hors de combat. Cloud trouve qu'une telle approche de la part de son adversaire lui facilite la tâche..­. mais la complique aussi.

«Peut-être que c'est pour me faire croire (qu'il cherche le K.-O.), et qu'il a l'intention de s'en venir sur le ring pour boxer, a-t-il noté. Ou peut-être qu'il va effectivement viser le K.-O. Mais peu importe l'approche qu'il adopte, il va perdre.

«Je suis prêt à affronter tous les scénarios, a ajouté Cloud. Je vais entrer dans le ring et retourner à la maison avec la ceinture.»

À trop chercher le K.-O., Stevenson pourrait se mettre en danger d'en subir un. Car Cloud a aussi la réputation d'être un bon cogneur, puisque seulement six de ses combats — dont sa défaite contre Hopkins — sont allés à la limite. Malgré tout, Stevenson prend tout cela avec un grain de sel.

«(Cloud) est un cogneur quand ses adversaires sont épuisés, a-t-il fait remarquer. C'est à ce moment-là qu'il finit par les mettre hors de combat. Et il ne le fait pas d'un seul coup. Ça lui en prend plusieurs, il faut qu'il t'affaiblisse pour finalement réussir à te mettre K.-O.»

INOLTRE SU HUFFPOST

Un samedi de boxe au Centre Bell