NOUVELLES

Bangladesh : d'autres manifestations dans l'industrie textile

25/09/2013 07:52 EDT | Actualisé 25/11/2013 05:12 EST

Au Bangladesh, les manifestations de travailleurs de l'industrie du textile se multiplient cinq mois après l'effondrement d'une usine de vêtements qui avait fait plus de 1000 morts.

Des dizaines de milliers d'employés d'usines de fabrication de vêtements ont encore une fois envahi les rues de la capitale Dacca, mercredi, pour une cinquième journée de manifestations de suite. Ils déplorent l'inaction des employeurs et du gouvernement depuis la tragédie qui a coûté la vie à 1127 personnes le 24 avril dernier.

Ces manifestations ont poussé les autorités locales à ordonner la fermeture temporaire d'une centaine d'usines par crainte d'actes de violence. Les policiers ont d'ailleurs eu recours à la force pour maîtriser la foule, en utilisant des gaz lacrymogènes et des projectiles de caoutchouc. Selon les journaux locaux, une dizaine de personnes auraient été blessées.

Ces travailleurs réclament entre autres un salaire de 100 $US par mois. Le salaire minimum qui leur est offert est pour l'instant limité à 38 $US par mois, soit le plus bas dans le monde.

À la suite de l'effondrement de l'immeuble de Rana Plaza en avril, des employeurs se sont engagés à renforcer la sécurité de leurs installations. Le gouvernement a également mis sur pied un comité chargé d'analyser les conditions de travail dans l'industrie du textile. Les recommandations sont attendues en novembre.

Entre temps, ce nouveau conflit menace de paralyser une fois de plus l'industrie du textile au Bangladesh. Les usines fermées pendant les manifestations craignent de devoir retarder la livraison des vêtements commandés par leurs clients, des géants comme Walmart et H&M, aux États-Unis et en Europe. « Si nous n'arrivons pas à faire fonctionner nos usines à plein régime, comment arriverons-nous à honorer nos engagements auprès de nos acheteurs? », s'est inquiété S. M. Mannan, vice-président de l'association des manufacturiers du textile du Bangladesh.

Le Bangladesh est le deuxième plus grand manufacturier de vêtements du monde après la Chine. Cette industrie génère des revenus de 20 milliards de dollars par année dans le pays, et emploie 4 millions de personnes, surtout des femmes.

PLUS:rc