NOUVELLES

Rylan Grayston est une vedette du Kickstarter avec son imprimante 3D

24/09/2013 06:07 EDT | Actualisé 24/11/2013 05:12 EST

Un entrepreneur de la Saskatchewan est devenu une célébrité du site web de financement Kickstarter avec son projet d'imprimante 3D qui se détaillerait au faible coût de 100 $.

Rylan Grayston, de Yorkton, en Saskatchewan, a publié vendredi son appel à un financement de 50 000 $ pour contribuer à la fabrication du «Peachy Printer», qui serait non seulement peu dispendieux, mais également facile à utiliser. L'appareil serait aussi conçu pour fonctionner comme un scanner 3D.

M. Grayston affirme que le financement aiderait à améliorer le prototype, à bonifier son logiciel, et à accroître le volume de production dans le but de pouvoir offrir le produit à seulement 100 $.

Sa présentation a semblé plaire grandement aux contributeurs potentiels sur le site Kickstarter.

Son objectif de 50 000 $ a été atteint en un peu plus d'une journée, et mardi, il comptait plus de 2700 contributeurs ayant promis plus de 365 000 $ en financement. M. Grayston a encore trois semaines et demi pour recruter d'autres adeptes.

Il explique avoir eu le désir de concevoir sa propre imprimante 3D étant donné son incapacité à allonger 3500 $ pour le modèle existant qu'il voulait acquérir. Il s'est alors investi à fabriquer l'appareil le moins dispendieux possible.

«Cela m'a pris une année entière au cours de laquelle j'ai fabriqué des imprimantes pour ensuite les jeter aux poubelles, avant de réaliser qu'il y avait une meilleure façon de faire», a exprimé M. Grayston.

L'homme de 28 ans reconnaît que son imprimante n'est pas encore un projet abouti, et que du travail doit encore être accompli avant que le produit puisse être acheminé aux contributeurs enthousiastes. Mais il se dit confiant de voir naître la Peachy Printer tel qu'imaginé, et soutient qu'elle pourrait même surpasser la capacité d'autres imprimantes 3D qui se vendent à des milliers de dollars.

«Il y aura encore un peu d'essais et d'erreurs, mais je suis confiant à 100 pour cent qu'elle fonctionnera sans problèmes. Je sais exactement ce qui doit être fait. (...) J'ai besoin de cet argent pour payer des ingénieurs qui sauront précisément quoi accomplir», a-t-il fait valoir.

M. Grayston prédit que le projet pourrait recueillir plus de 3 millions $ en financement, selon le rythme des offres à ce jour.

PLUS:pc