NOUVELLES

Ottawa passe des lois mais le système de justice manque d'argent, dit le NPD

24/09/2013 01:16 EDT | Actualisé 24/11/2013 05:12 EST

OTTAWA - Le gouvernement Harper a beau vouloir se donner bonne figure avec ses nombreux projets de loi en matière de loi et d'ordre, le système de justice est loin d'avoir les ressources pour les faire respecter, dénonce le Nouveau Parti démocratique (NPD).

«Cela manque de sérieux», croit la porte-parole du Parti en matière de Justice, Françoise Boivin, en point de presse mardi pour parler des priorités du NPD dans ce domaine.

Elle estime notamment que le plus récent projet de loi du gouvernement, qui imposerait des peines plus sévères aux prédateurs sexuels, va entraîner plus de procès et donc embourber les cours de justice.

«Ils ne sont pas prêts à recevoir toutes ces nouvelles lois», a-t-elle dit au sujet des tribunaux.

Il y manque d'ailleurs de juges pour faire bien rouler le système, déplore de plus Mme Boivin.

Elle s'en prend aussi au registre national des dossiers criminels de la Gendarmerie royale du Canada (GRC) qui est loin d'être à jour. Plus de 400 000 casiers judiciaires sont incomplets, a admis la GRC l'an dernier. En 2011, les casiers anglophones étaient en retard de 14 mois, et ceux des francophones accusaient des retards de trois ans, rapporte-t-elle.

Selon des procureurs de la couronne qui ont dénoncé cet été la situation, dans un reportage de Radio-Canada, ces dossiers incomplets profitent aux criminels.

C'est un autre exemple du manque de ressources, relève Mme Boivin.

«Et une contradiction majeure», a-t-elle ajouté.

«On ne peut pas se dire sérieux en matière de loi et d'ordre et permettre à des gens de s'en tirer aussi facilement et que les récidivistes et les dossiers antérieurs ne soient pas à jour», dit-elle au sujet des conservateurs.

Elle exige du gouvernement Harper qu'il comble, de façon urgente, les retards dans les casiers judiciaires.

Selon la députée du NPD, le gouvernement conservateur n'a pas de vision d'ensemble du système de justice et, en faisant adopter des projets de loi à la pièce, il ne s'assure pas de son efficacité.

Écorchant au passage le gouvernement, Mme Boivin a déclaré qu'il pourrait trouver de l'argent pour de nouveaux juges en faisant moins de séances photo pour faire son auto-promotion.

De son côté, le gouvernement conservateur réplique que bien que l'administration de la justice soit une responsabilité provinciale, il a augmenté les transferts annuels aux provinces de près de 50 pour cent depuis 2006, pour un total de 20 milliards $ par année, a fait valoir Paloma Aguilar, l'attachée de presse du ministre de la Justice, Peter MacKay.

Et pour que la justice soit plus rapide, le gouvernement conservateur affirme avoir beaucoup accompli, notamment l'adoption de la loi sur la tenue de procès criminels justes et équitables. Ces procès seront ainsi plus efficaces, il y aura moins de délais et le coût sera moindre pour les contribuables, a ajouté l'attachée de presse du ministre Peter MacKay.

Son cabinet note au passage que le NPD n'a pas donné son soutien à plusieurs de ses projets de lois en matière de justice criminelle.

Parmi les autres priorités du NPD en matière de justice, on retrouve la création d'une enquête nationale et un plan d'action pour mettre fin à la violence contre les femmes autochtones et le resserrement des règles afin de retirer de la circulation les conducteurs en état d'ébriété.

PLUS:pc