NOUVELLES

Les gens mariés qui ont le cancer survivent plus longtemps que les autres

24/09/2013 10:44 EDT | Actualisé 24/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Les gens qui sont mariés au moment d'apprendre qu'ils ont le cancer survivent plus longtemps que les autres, démontre une étude réalisée par des chercheurs américains.

Les gens mariés avaient aussi tendance à être diagnostiqués plus tôt, ce qui augmentait les chances de réussite du traitement, et à recevoir un traitement plus approprié.

L'auteur principal de l'étude, le docteur Ayal Aizer de l'Université Harvard, attribue ce phénomène au soutien accordé par les époux, qui accompagnent fréquemment les patients lors de leurs visites, s'assurent qu'ils comprennent les recommandations et veillent à ce qu'ils complètent leur traitement.

Les chercheurs ont épluché les dossiers de 734 889 personnes qui ont reçu un diagnostic de cancer entre 2004 et 2008 et ils se sont concentrés sur les dix cancers les plus mortels, comme ceux du poumon, du sein ou des ovaires. Leur analyse a découvert que les patients non-mariés, y compris les veufs et les veuves, étaient 17 pour cent plus à risque d'avoir un cancer métastatique et 53 pour cent moins susceptibles d'avoir reçu le traitement approprié.

Les auteurs estiment que ces résultats mettent en relief l'importance pour un patient atteint du cancer d'être accompagné tout au long de sa maladie, que ce soit par un conjoint ou par un autre proche. Ils ajoutent que les oncologues devraient aussi encourager leurs patients à rechercher et à accepter l'aide de leur entourage.

Les résultats de cette étude ont été publiés en ligne par le Journal of Clinical Oncology.

PLUS:pc