NOUVELLES

Les dirigeants de deux géants canadiens de l'engrais se disent optimistes

24/09/2013 03:01 EDT | Actualisé 24/11/2013 05:12 EST

TORONTO - Les dirigeants de deux des plus importantes entreprises d'engrais au Canada, Agrium (TSX:AGU) et Potash Corp. of Saskatchewan (TSX:POT), affirment constater des signes positifs pour les producteurs nord-américains, en dépit de l'incertitude ayant récemment entouré le marché.

«Plusieurs producteurs adoptent une approche prudente avant d'acheter de l'engrais», a affirmé mardi le directeur de l'exploitation d'Agrium, Chuck Magro, qui s'est récemment rendu dans un certain nombre de régions agricoles aux États-Unis.

Une incertitude plus grande que d'habitude se fait aussi sentir sur le marché mondial, notamment en ce qui a trait à l'importance de la récolte de maïs et à la production en Chine, en Inde et en Russie, a-t-il ajouté.

«Néanmoins, la majeure partie de cette incertitude se reflète dans les prix actuels», a déclaré M. Magro lors d'une conférence de la Banque Scotia sur l'engrais, à Toronto.

«Aux prix actuels, avec toute cette incertitude sur le marché, le producteur — et c'est ce qui compte vraiment — obtient encore de solides rendements. Les producteurs à la grandeur de l'Amérique du Nord sont en bonne santé financière et ils demeurent optimistes quant à l'avenir», a aussi dit M. Magro.

De son côté, Wayne Brownlee, directeur financier de PotashCorp, a indiqué que les sécheresses et inondations en Chine pourraient être une chose positive pour les producteurs de maïs d'ailleurs dans le monde, incluant ceux des États-Unis.

«Nous constatons une réelle faiblesse dans la production de blé et de maïs là-bas. Vous allez probablement voir des importations records de maïs en Chine lors de la prochaine année», a-t-il dit.

«La combinaison de sécheresse dans certains secteurs et d'inondations dans d'autres régions a vraiment diminué cette récolte. Bonne nouvelle, donc, pour les producteurs de maïs aux États-Unis et ailleurs», a affirmé M. Brownlee.

Lundi, Agrium a augmenté son dividende de 50 pour cent, à 3 $ par action, sur une base annualisée. En mai, PotashCorp avait haussé le sien de 25 pour cent, à 35 cents.

PLUS:pc