DIVERTISSEMENT

Oscar du meilleur film en langue étrangère: «Gabrielle» représentera le Canada (VIDÉOS)

24/09/2013 01:42 EDT | Actualisé 28/02/2014 06:02 EST

MONTRÉAL - Louise Archambault était en plein montage de «La Galère» et avait en tête les préparatifs de son départ pour le Festival du film de Hambourg lorsqu'elle a appris, mardi matin, que son film «Gabrielle» avait été choisi pour représenter le Canada dans la course pour l'Oscar du meilleur film en langue étrangère.

Le long métrage, qui s'articule autour des sujets de la déficience intellectuelle, de l'amour et de la musique, a été choisi par un comité de sélection présidé par Téléfilm Canada pour représenter le pays.

Les rumeurs tournaient déjà autour de la possible sélection de ce film, mais la réalisatrice affirme qu'elle ne tient jamais rien pour acquis, de sorte qu'elle a accueilli la nouvelle comme une «magnifique surprise».

«Je le vois aussi comme un privilège de représenter le Canada dans cette course aux Oscars, particulièrement par ce film, qui a un sujet et des personnages en marge, qu'on voit peu souvent à l'écran, qui sont inspirés de vraies personnes, de vrais organismes. J'ai envie de mettre la lumière sur ces gens, et cette reconnaissance, c'est à eux aussi que je l'offre», a-t-elle expliqué à la suite de l'annonce de sa sélection.

L'actrice principale du film, Gabrielle Marion-Rivard, a elle aussi appris la nouvelle mardi, au téléphone, de la bouche de la productrice Kim McCraw. «Je voulais parler à sa mère en premier (...) et c'est Gabrielle qui a répondu. J'ai dit: "Écoute Gabrielle, j'ai une très belle nouvelle à t'annoncer. "Gabrielle" va représenter le Canada aux Oscars." Et sa réaction... elle a juste crié! Elle était tellement heureuse. (...) Après, j'ai dit à sa mère de lui expliquer qu'on a un long chemin à faire», a raconté Mme McCraw.

Les artisans de «Gabrielle» doivent maintenant espérer que le nom du film se trouvera sur la liste des finalistes lorsque les cinq nominations officielles seront dévoilées, le 16 janvier. L'an dernier, un record de 71 pays avaient soumis un film à l'Académie pour la catégorie du meilleur film en langue étrangère.

Le Canada a fait belle figure aux Oscars au cours des trois dernières années, ayant vu son représentant être mis en nomination chaque fois. «Incendies», de Denis Villeneuve, «Monsieur Lazhar», de Philippe Falardeau, et «Rebelle», de Kim Nguyen, ont ainsi été en nomination pour l'Oscar en 2011, 2012 et 2013, respectivement. Les réalisateurs sont cependant repartis bredouilles de la soirée.

Pour la compagnie de production micro_scope, «Gabrielle» est un troisième film en quatre ans à être sélectionné pour représenter le Canada, après «Incendies» et «Monsieur Lazhar». Le producteur Luc Déry assure cependant ne pas détenir le secret assurant une sélection annuelle.

«Il n'y a pas de recette, sinon des bons films, de bons réalisateurs et des bons sujets, des sujets qui ont une portée universelle, qui peuvent toucher les gens ici, au Québec et au Canada, mais aussi à l'étranger. Je pense que le comité qui choisit le film qui va nous représenter tient compte de ça», a-t-il avancé, ajoutant qu'il reste encore beaucoup de travail à faire d'ici l'annonce des nominations en janvier.

«Première chose, on doit trouver un distributeur américain, qui peut vraiment faire une différence quand même dans ce processus-là, a-t-il expliqué. Il y a des compagnies qui sont déjà intéressées, mais on a décidé d'attendre l'annonce d'aujourd'hui parce qu'on savait que le film (...) avait certaines chances d'être nommé et on pensait que ça ferait une différence dans notre capacité de travailler avec le meilleur distributeur américain possible.»

Louise Archambault espère quant à elle que les membres de l'Académie qui verront son film auront la même réaction que les gens du public qu'elle a rencontrés. «Les gens qui (...) ont beaucoup aimé le film ne me disent pas "Ah, bravo pour le beau film". Ils viennent me voir en étant émus et en me disant "Merci d'avoir fait ce film, merci de nous avoir fait ce cadeau", et les gens, je pense qu'ils voient la grande part d'humanité qui se transmet dans le film.»

Et si la réalisatrice devait être invitée à fouler le tapis rouge des Oscars, le 2 mars 2014, l'actrice principale de son film sera sans aucun doute à ses côtés. «C'est sûr!», a-t-elle promis.

INOLTRE SU HUFFPOST

«Gabrielle» de Louise Archambault