Attaque terroriste au Kenya: des combattants étrangers feraient partie des preneurs d'otages

Publication: Mis à jour:
KENYA
Dans l'attaque terroriste au Kenya, des combattants étrangers feraient partie des preneurs d'otages. | hp uk

Qui sont les terroristes à l'origine de la prise d'otage du centre commercial de Nairobi? Si les islamistes shebab somaliens ont revendiqué l'attaque, un certain flou entoure l'identité et la nationalité des assaillants du Westgate. Interrogée par la chaîne de télévision américaine PBS, la ministre kényane des Affaires étrangères Amina Mohamed a évoqué la présence de ressortissants étrangers parmi les terroristes.

"D'après les informations que nous avons, il y a deux ou trois Américains et pour le moment j'ai entendu parler d'une Britannique", a-t-elle affirmé lors de cet entretien, confirmant des informations de presse selon lesquelles des Américains et des Britanniques se trouvaient parmi ceux qui ont perpétré le carnage.

La ministre a indiqué que cette Britannique avait déjà commis des actes terroristes similaires "à de nombreuses reprises". En ce qui concerne les Américains, a-t-elle expliqué, ce sont "de jeunes hommes, entre 18 et 19 ans [...] d'origine somalienne ou arabe, mais qui vivaient aux Etats-Unis, dans le Minnesota et dans un autre endroit".

Si Londres a refusé de commenter cette information - tout en affirmant que le "Royaume-Uni fera tout son possible pour que toutes les personnes responsables de cette attaque barbare soient jugées" - les médias anglo-saxons et kényans soupçonnent Samantha Lewthwaite, surnommée la "veuve blanche", d'être la Britannique impliquée.

La police kényane a également indiqué étudier des informations allant dans ce sens. Plusieurs témoins de l'attaque du Westgate ont mentionné la présence d'une femme à l'accent britannique parmi les assaillants.

Veuve de Jermaine Lindsay, un des kamikazes des attentats de Londres en 2005, Samantha Lewthwaite est la fille d'un soldat britannique qui s'est converti à l'islam à l’adolescence selon un portrait que lui a consacré le Telegraph. Partie pour l'Afrique après la mort de son mari, elle est également soupçonnée d'avoir participé en 2012 à une attaque à la grenade à Mombasa, station balnéaire du Kenya, qui a fait trois morts.

samantha lewthwaite

Samantha Lewthwaite

Toutefois, un homme présenté par la BBC comme un "commandant" des islamistes somaliens shebab a démenti que des étrangers figuraient parmi les assaillants. "Il y a des rumeurs selon lesquelles des attaquants américains, britanniques et d'autres nationalités sont impliquées [...] Je peux vous affirmer que rien de tout cela n'est vrai. Ce sont des rumeurs infondées", a-t-il déclaré à la radio. "Nous ne demandons pas à nos sœurs de mener des attaques militaires de ce type. Ce sont simplement des rumeurs infondées", a-t-il insisté.

Concernant, les autres terroristes étrangers, les Etats-Unis - dont le président Barack Obama a déploré "une terrible tragédie" et offert son aide au Kenya - ont dit enquêter sur des informations non confirmées faisant état de la présence d'au moins trois ressortissants américains parmi les assaillants.

Selon Europe1, "les États-Unis accueillent la plus grande communauté d’expatriés somaliens et les shebab y recrutent activement". "Plus de quarante Américains auraient ainsi rejoint le mouvement depuis 2007, un danger sur lequel un rapport du Congrès alertait dès 2011", précise encore la radio.

Mardi matin, les forces spéciales kényanes combattaient toujours "un ou deux" islamistes retranchés dans le centre commercial, près de quatre jours après le début de l'attaque. Lundi plus de 10 suspects ont été arrêtés pour être interrogés selon le ministère de l'Intérieur.

Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.



Egalement sur Le HuffPost:

Les images de lattaque du centre commercial de Nairobi
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée

Suggérer une correction

Sur le web

Les forces de sécurité ont repris le contrôle du centre commercial de ...

VIDEO. Attaque au Kenya : de retour de Nairobi, des passagers ...

Kenya : assaut en cours à Nairobi - Libération

Attaque de Nairobi: les forces kényanes «contrôlent» le centre ...

Marie-Aude Fouéré: «Les shebabs avaient menacé d'attaquer Nairobi

EN IMAGES. Carnage dans un centre commercial de Nairobi - Le ...

VIDEO. Attaque de Nairobi: "Le mouvement shebab n'est pas ...

VIDEO. Attaque au Kenya : de retour de Nairobi, des passagers ...

L'attaque du centre commercial de Nairobi, vue de l'intérieur

Attaque de Nairobi : vers la fin du siège

Attaque de Nairobi : Israël, un allié de poids pour les forces kenyanes

Attaque à Nairobi: les victimes françaises "exécutées sur le parking ...

Kenya : assaut en cours à Nairobi

VIDEOS. Kenya : une journaliste raconte l'enfer de l'attaque de Nairobi