NOUVELLES

Un canton suisse contre le voile intégral en public

23/09/2013 03:32 EDT | Actualisé 22/11/2013 05:12 EST

Les électeurs du Tessin en Suisse se sont prononcés, dimanche, pour l'interdiction du voile intégral en public, sur le modèle de la loi adoptée en France, il y a trois ans.

Près des deux tiers des électeurs de ce canton de langue italienne se sont prononcés pour l'interdiction, qui doit encore être approuvée par le parlement fédéral de Berne avant de pouvoir entrer en vigueur.

« Ceux qui veulent s'intégrer sont les bienvenus, quelle que soit leur religion », a déclaré Giorgio Ghiringhelli, à l'origine de cette initiative, sur le site Internet ilguastafeste.ch.

« Mais ceux qui rejettent nos valeurs et visent à construire une société parallèle, basée sur les lois religieuses, et qui veulent la placer au-dessus de notre société, ne sont pas bienvenus », a-t-il ajouté.

Amnistie internationale a déclaré que ce vote était un « jour noir pour les droits de l'homme dans le Tessin ».

La Suisse compte environ 400 000 musulmans, soit 5 % de la population.

Une tentative de faire interdire le voile intégral en public au niveau de toute la Suisse a été rejetée par le parlement fédéral en 2012. Plusieurs cantons comme Bâle et Berne se sont aussi prononcés contre ce genre de restrictions.

La France a interdit, en 2010, le port du voile dissimulant l'intégralité du visage en public. La Belgique s'est aussi prononcée en ce sens par la suite.

Reuters

PLUS:rc