NOUVELLES

Somalie: al-Shabab menace toute la communauté internationale, dit le président

23/09/2013 06:21 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST

COLUMBUS, États-Unis - Le groupe islamiste somalien ayant revendiqué la prise d'otages de ce weekend dans un centre commercial de Nairobi, au Kenya, constitue une menace non seulement pour l'Afrique, mais aussi pour toute la communauté internationale, a prévenu le président de la Somalie.

Le caractère international de ce groupe extrémiste prend tout son sens à la lumière des articles de médias ayant rapporté que certains des assaillants avaient vécu aux États-Unis, a souligné Hassan Cheikh Mohamoud lors d'une allocution à l'université de l'État de l'Ohio, lundi.

Selon lui, il y a des «preuves évidentes» que la menace représentée par al-Shabab ne se limite plus qu'aux Somaliens, mais qu'elle plane aussi, dorénavant, contre tout le continent africain et le reste du monde.

Les autorités du Kenya ont indiqué que des dizaines de personnes avaient péri dans cet assaut, dont plusieurs ressortissants étrangers. M. Mohamoud a indiqué s'être récemment entretenu avec son homologue kenyan et prévoit se rendre à Nairobi.

Il a également indiqué que son gouvernement était déterminé à démanteler Al-Shabab, et que la préservation de la sécurité en Somalie, un pays dévasté par des décennies de guerre civile et de menaces terroristes, demeurait sa priorité. Mais, a-t-il ajouté, une nouvelle flambée de violence demeure possible.

M. Mohamoud a profité de son allocution pour inviter les Somaliens établis en Ohio à rentrer au pays afin de contribuer aux efforts de reconstruction. L'Ohio est le deuxième État américain à avoir accueilli le plus grand nombre de Somaliens, après le Minnesota.

«Le gouvernement va préparer le terrain pour votre arrivée», a-t-il promis, ajoutant que la clé du succès résidait dans la stabilité de la sécurité, de la politique et de l'économie.

Le président avait débuté sa visite officielle aux États-Unis à Washington, et prévoyait lundi se rendre à New York pour un discours devant les Nations unies.

Vendredi, le secrétaire d'État américain, John Kerry, avait loué les efforts de M. Mohamoud dans la reconstruction d'un gouvernement national en Somalie.

PLUS:pc