NOUVELLES

Naufrage du Costa Concordia: Schettino blâme le timonier indonésien

23/09/2013 10:14 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST

GROSSETO, Italie - Le capitaine du paquebot Costa Concordia, qui a fait naufrage sur les côtes de la Toscane en janvier 2012, affirme que la catastrophe a été causée par une erreur de son timonier indonésien.

Francesco Schettino, la seule personne traduite en procès dans cette affaire, a déclaré à la justice italienne lundi que l'accident aurait été évité si le timonier avait obéi à ses ordres plus rapidement.

Schettino est accusé d'homicide involontaire, d'avoir causé un naufrage et d'avoir abandonné le navire avant que les 4200 passagers à bord n'étaient été évacués. Il prétend qu'on fait de lui un bouc-émissaire pour les erreurs de l'équipage et les problèmes mécaniques du navire.

Schettino affirme qu'il avait ordonné à son timonier de déplacer le gouvernail à gauche. L'homme aurait toutefois réagi trop lentement avant de finalement le déplacer vers la droite.

Un récif a entaillé le navire sur une longueur de 70 mètres. Le paquebot s'est ensuite renversé sur le côté, faisant 32 morts.

Des enquêteurs ont déjà indiqué que des problèmes de langue entre le capitaine et le timonier ont pu jouer un rôle dans la catastrophe. Un amiral italien a expliqué lundi que le timonier a mis 13 secondes à obéir aux ordres de Schettino, mais qu'il était déjà trop tard pour éviter l'accident.

Schettino a déjà affirmé que le récif ne se trouvait pas sur ses cartes de navigation. Ses avocats veulent aussi inspecter le navire pour déterminer pourquoi des pompes, une génératrice d'urgence et des portes étanches ont mal fonctionné. Une telle inspection devrait être plus facile depuis que le navire a été redressé, la semaine dernière.

Le timonier indonésien a conclu une entente avec les autorités, en échange de son témoignage, et il ne devrait pas passer de temps en prison. Schettino, en revanche, est passible d'une peine de 20 ans d'emprisonnement.

PLUS:pc