NOUVELLES

L'ONU organise une première assemblée générale consacrée aux handicapés

23/09/2013 05:16 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST

NATIONS UNIES, États-Unis - Le secrétaire général de l'ONU, Ban Ki-moon, a donné le coup d'envoi, lundi, d'un événement historique pour un milliard de personnes handicapées à travers le monde.

L'objectif de la toute première réunion de haut niveau de l'Assemblée générale sur le handicap et le développement est d'aiguiller l'action internationale pour favoriser la contribution des personnes handicapées à l'économie mondiale.

Selon M. Ban, trop de gens aux prises avec un handicap vivent dans la pauvreté et souffrent d'exclusion sociale.

L'Organisation mondiale de la santé (OMS) souligne qu'une plus grande accessibilité des appareils auditifs, des lunettes et des fauteuils roulants pourrait améliorer la vie de centaines de millions de personnes dans le monde.

Mais les handicapés ont bien d'autres obstacles à affronter, dont la discrimination et la stigmatisation.

Cette position a été exprimée lundi par le chanteur aveugle Stevie Wonder, un messager de la paix des Nations unies, qui a déclaré qu'il rêvait du jour où la technologie allait être disponible pour tous les aveugles et toutes les personnes handicapées du monde.

Il a d'ailleurs pressé la communauté internationale de rendre cela possible, afin que chaque handicapé soit libre de vivre sa vie et de réaliser ses rêves.

Le président de l'Assemblée générale sur le handicap et le développement, John W. Ashe, a souligné l'importance d'un nouvel engagement international dans ce domaine.

«Étant donné la taille de ces groupes marginalisés, nous avons la responsabilité de faire en sorte que les handicapés soient inclus dans les futurs objectifs de développement durable», a-t-il dit, faisant référence aux objectifs établis par l'ONU dans le plan 2015-2030 pour la lutte contre la pauvreté et la promotion de l'égalité.

«Beaucoup trop de gens sont (invisibles) et privés de tout contact, de toute dignité ou de joie, à cause de la pauvreté, du manque de services d'aide, d'un sentiment de honte injustifié ou d'une ignorance terrible», a ajouté M. Ashe.

Ce rassemblement, un prélude à l'Assemblée générale des chefs d'État et de gouvernement, qui commence mardi, représente une avancée importante pour les personnes aux prises avec un handicap, qui forment 15 pour cent de la population mondiale.

PLUS:pc