NOUVELLES

Le TSX clôture en légère hausse après l'offre de Fairfax sur BlackBerry

23/09/2013 05:36 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST

TORONTO - La Bourse de Toronto a clôturé lundi sans grand changement, les titres liés aux ressources naturelles n'ayant pas su tirer profit de la publication de solides données sur le secteur manufacturier chinois, tandis que l'action de BlackBerry (TSX:BB) terminait au point mort après que le fabricant de téléphones intelligents eut annoncé avoir reçu une offre de la part de Fairfax Financial, qui voudrait en fermer le capital.

L'indice de référence S&P/TSX a avancé de 4,73 points pour terminer la journée à 12 811,2 points. Le dollar canadien s'est pour sa part apprécié de 0,13 cent US à 97,23 cents US.

BlackBerry a signé une lettre d'intention avec un consortium dirigé par son plus grand actionnaire, Fairfax Financial (TSX:FFH), au sujet d'une transaction en vertu de laquelle les actionnaires recevraient 9 $ US par action.

Le titre de la société de Waterloo, en Ontario, est resté inchangé par rapport à la fermeture des marchés de vendredi, à 9,08 $, certains analystes n'ayant pas été très impressionnés par l'offre. Sur le Nasdaq, l'action a pris 9,5 cents US à 8,82 $ US.

L'action de BlackBerry avait effectué vendredi un plongeon de 16 pour cent, lorsque la société avait indiqué qu'elle serait forcée d'inscrire à ses résultats financiers du deuxième trimestre une charge de dépréciation de près d'un milliard $ en raison des mauvaises ventes de ses nouveaux appareils. Elle supprimera aussi environ 4500 emplois, soit environ 40 pour cent de sa main-d'oeuvre mondiale.

BlackBerry dévoilera ses résultats trimestriels vendredi.

Aux États-Unis, la lutte potentielle entourant le budget américain à Washington a fait reculer les Bourses. La moyenne Dow Jones des valeurs industrielles a cédé 49,71 points à 15 401,38 points, tandis que l'indice composé du Nasdaq a reculé de 9,44 points à 3765,29 points et que l'indice élargi S&P 500 a glissé de 8,07 points à 1701,84 points.

Sans aucune indication d'une réduction précipitée de la cadence du programme d'achats obligataires mensuels de la Réserve fédérale des États-Unis, les investisseurs tournent maintenant leurs yeux du côté d'une éventuelle «fermeture forcée» du gouvernement, tout dépendant de la progression des négociations sur une hausse du plafond de la dette du pays.

Le secteur torontois des télécommunications a avancé lundi de 1,16 pour cent à la suite de la divulgation, par Industrie Canada, des éventuels soumissionnaires lors des prochaines enchères du spectre pour le service sans fil. Le ministère fédéral de l'Industrie a annoncé que 15 participants au total — incluant Bell Mobilité (TSX:BCE), Rogers Communications (TSX:RCI.B), Vidéotron (TSX:QBR.B) et Telus (TSX:T) — avaient versé un dépôt remboursable en vue des enchères du 14 janvier avant la date limite.

Les prix des matières premières ont légèrement reculé malgré certains signes de reprise de la deuxième plus grande économie du monde, après un ralentissement prolongé.

La version préliminaire de l'indice HSBC des gestionnaires en approvisionnement pour la Chine a grimpé en septembre à un sommet de six mois, soit 51,2 points, par rapport à 50,1 points en août. Toute donnée supérieure à 50 points témoigne d'une expansion de l'activité.

Le cours du pétrole brut a échappé 1,16 $ US à 103,59 $ US le baril à la Bourse des matières premières de New York. À Toronto, le secteur de l'énergie a malgré tout avancé de 0,08 pour cent, l'action de Suncor Énergie (TSX:SU) s'étant notamment appréciée de 28 cents à 37,17 $.

Le secteur aurifère a cependant reculé de près de deux pour cent, le cours du lingot d'or ayant effacé 5,50 $ US à 1327 $ US l'once à New York. L'action de Goldcorp (TSX:G) a rendu 71 cents à 26,25 $.

Le groupe des métaux de base a glissé d'un pour cent, le cours du cuivre ayant perdu 2 cents US à 3,30 $ US la livre à New York. Le titre de HudBay Minerals (TSX:HBM) a cédé 25 cents à 8,36 $.

PLUS:pc