NOUVELLES

Le Canadien vient à bout des Devils par la marque de 3-2

23/09/2013 10:15 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST
AP
Montreal Canadiens' Max Pacioretty in action during an NHL hockey game against the Philadelphia Flyers, Wednesday, April 3, 2013, in Philadelphia. (AP Photo/Matt Slocum)

MONTRÉAL - Grâce à son jeu de puissance et son ardeur au travail, le Canadien de Montréal a inscrit une victoire de 3-2 aux dépens des Devils du New Jersey, lundi, sa deuxième en cinq matchs préparatoires.

Max Pacioretty, deux fois en avantage numérique, et Ryan White ont marqué les buts des vainqueurs. P.K. Subban a récolté deux aides et Carey Price a effectué 19 arrêts, lui qui a disputé un deuxième match complet d'affilée.

La réplique des Devils est venue de l'ex-Tricolore Michael Ryder et d'Adam Larsson. Martin Brodeur, lui aussi utilisé tout le match, a stoppé 22 des 25 lancers du CH.

L'entraîneur-chef Michel Therrien avait dit en matinée souhaiter voir plus de chimie et une meilleure exécution de la part de ses joueurs. Il n'a pas été déçu de ce qu'il a vu en soirée.

«Pour un premier match tous ensemble, j'ai aimé ce que j'ai vu dans certains aspects. Dans d'autres aspects du jeu, le synchronisme n'est pas encore là, mais c'est normal à ce temps-ci de l'année. On va continuer à travailler là-dessus, mais j'ai aimé l'effort.

«C'est aussi un match où j'ai dit aux joueurs, après la deuxième période, qu'on ne pouvait pas juste retourner sur la glace en troisième pour 'la jouer'. Il y avait un enjeu. On voulait bien faire les choses et jouer de la bonne manière et c'est ce qu'on a fait en troisième période: on a donné que quatre lancers au but.»

Il a bien aimé l'effort fourni par ses joueurs pour déranger le travail de Brodeur.

«Le plan, c'était d'y aller et on a remporté ce match-là parce qu'on a mis de la circulation devant le filet. C'est ça qu'on voulait faire.»

On sent que la formation de Therrien est pratiquement arrêtée. Le Tricolore a présenté lundi soir un visage qui devrait être sensiblement le même que pour le match du 1er octobre prochain, contre les Maple Leafs de Toronto.

Les membres du premier trio, formé de David Desharnais, Pacioretty et Daniel Brière, semblent particulièrement confortables ensemble, surtout en avantage numérique, où Pacioretty a inscrit ses deux filets.

«On a bien bougé la rondelle, a expliqué l'ailier gauche. D'avoir Daniel avec nous, qui lance de la droite, nous permet de bouger le disque des deux côtés et ça rend la lecture du jeu beaucoup plus difficile pour l'adversaire.»

«Ça nous permet de travailler dans toute la zone, c'est un gros avantage, a indiqué Desharnais. On se sent bien présentement, il faut que ça continue dans le même sens.»

«C'était leur deuxième match ensemble et on sent que la chimie s'installe, a noté l'entraîneur. Pacioretty, c'est tout un attaquant de puissance et il utilise beaucoup sa vitesse pour battre l'adversaire. Quand il utilise sa vitesse, il devient intimidant. Depuis le début du camp, on a pu voir un joueur très déterminé, qui a beaucoup de puissance et d'énergie, qui fait la différence sur la patinoire.»

La deuxième unité, formée de Tomas Plekanec, Rene Bourque et Brandon Prust a aussi bien fait, bien que ses chances ont été obtenues en périphérie. Le duo Plekanec-Prust a cependant été fort efficace à court d'un joueur. Il pourrait s'avérer un élément-clé en infériorité numérique cette saison.

Michaël Bournival ne s'est pas inscrit à la feuille de pointage, mais le jeune homme a de nouveau connu un bon match. Sa combativité a mené à quelques bonnes chances de marquer. Son trio, piloté par White et complété par Travis Moen, a été très efficace en troisième, après avoir connu un début de match difficile. White a d'ailleurs inscrit le but de la victoire en faisant habilement dévier un tir de Jarred Tinordi derrière Brodeur en fin de troisième.

Lars Eller, Brendan Gallagher et Alex Galchenyuk ont connu un match plus difficile et ont été peu visibles.

En défense, brillant contre les Hurricanes de la Caroline samedi, Tinordi a semblé manquer d'énergie, lui qui en était à son cinquième match préparatoire — il est le seul joueur du CH à les avoir tous joués jusqu'ici. Utilisé à droite en désavantage numérique en deuxième, il a été directement responsable du deuxième but des visiteurs, qui ont pu passer la presque totalité de ce jeu de puissance en zone tricolore en raison de deux dégagements sans vigueur du no 24.

Par contre, il a été à l'origine du but vainqueur en lançant la rondelle vers le filet adverse.

«C'est un jeu simple. On demande, quand on joue contre une équipe comme ça qui ne donne pas beaucoup d'occasion de marquer, de faire les petites choses qui vont faire la différence. On va demander à nos défenseurs de mettre la rondelle au filet et d'avoir une bonne circulation devant Martin Brodeur, qui n'est pas toujours facile à battre. Les buts des deux clubs se resemblaient beaucoup (lundi) soir. Les deux clubs ont bien joué défensivement.»

Subban, qui a momentanément quitté le match en raison d'une blessure après le premier but des Devils, a connu un fort match, tout comme la paire formée de Raphael Diaz et Andrei Markov.

Devant le filet, Price a été solide, bénéficiant du travail de ses défenseurs, qui n'ont pas permis à l'adversaire de s'installer trop confortablement devant lui.

«Je me sens très bien, a-t-il dit. Je crois que de jouer un match de plus sera suffisant pour être prêt.»