NOUVELLES

Égypte: les Frères musulmans sont interdits par un tribunal

23/09/2013 09:33 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST

LE CAIRE, Égypte - Un tribunal égyptien a interdit lundi le groupe des Frères musulmans et ordonné la confiscation de ses biens, marquant une augmentation importante de la répression dont font l'objet les partisans du président islamiste déchu Mohammed Morsi.

Ce jugement ouvre la porte à une répression encore plus large du vaste réseau des Frères musulmans, qui inclut notament les organisations sociales à l'origine des appuis populaires qui ont mené à sa victoire électorale l'an dernier.

Le verdict interdit le groupe lui-même — y compris l'association officielle créée plus tôt cette année — ainsi que toute institution qui en découle ou qui en reçoit un appui financier, selon des documents rendus publics par l'agence de presse égyptienne officielle MENA.

Le juge a aussi ordonné la confiscation de l'argent, des biens et des édifices du groupe, en plus d'indiquer qu'un comité indépendant devrait être formé par le gouvernement pour gérer ces actifs en attendant une décision finale du tribunal. Ce verdict peut être porté en appel.

Les Frères musulmans ont passé l'essentiel de leurs 85 années d'existence dans l'illégalité. Ils ont toutefois pu agir publiquement et former un parti politique en 2011, après la chute d'Hosni Moubarak. Ils s'étaient inscrits comme organisation non-gouvernementale officielle en mars.

Un membre du groupe a dénoncé une décision qu'il a qualifiée de «totalitaire».

PLUS:pc