NOUVELLES

De la musique folk rare est rendue publique par la bibliothèque du Congrès

23/09/2013 03:49 EDT | Actualisé 23/11/2013 05:12 EST

DÉTROIT - Detroit est une ville célèbre pour sa musique: des succès motown des années 1960 au rap d'Eminem, en passant par le punk d'Iggy Pop.

Peu savent cependant que le Michigan a aussi été un terreau fertile pour la musique folk, grâce aux immigrants du début du XXe siècle.

Le folkloriste légendaire Alan Lomax a découvert cette musique en 1938 lorsqu'il a visité le Midwest américain dans le cadre de sa célèbre tournée visant à documenter la musique folk pour la bibliothèque du Congrès.

Au grand bonheur des amateurs de musique folk, certains de ces enregistrements sont aujourd'hui rendus publics pour la première fois par la bibliothèque, soulignant du même coup le 75e anniversaire de la tournée de Lomax.

Les enregistrements du Michigan proposent quelque 900 pièces et représentent une dizaine de cultures différentes.

Lomax, fils du célèbre musicologue John A. Lomax, a passé trois mois au Michigan pour ses recherches, qui l'ont aussi mené dans les Appalaches et le sud du pays. Il s'est rendu dans diverses communautés rurales où il a enregistré un grand nombre de chansons.

Le folkloriste devait visiter une grande partie du Midwest, mais il a trouvé tant de matériel dans le Michigan qu'il n'a fait qu'une poignée d'enregistrements ailleurs dans la région. La collection inclut du blues acoustique interprété par des artistes venus du Sud, une ballade de bûcherons intitulée «Michigan-I-O» et une pièce sur la vie dans les mines de cuivre, «31st Level Blues».

Les enregistrements, gravés sur 250 disques et interprétés par quelque 125 chanteurs, de même que des photos et vidéos, reflètent la grande diversité culturelle du Michigan à l'époque de la Dépression, alors que des immigrants fuyant la pauvreté en Europe et dans le Sud se sont installés dans l'État américain dans l'espoir d'y trouver de l'emploi.

Les chansons sont interprétées en 10 langues différentes par des Canadiens français et des gens originaires de la Finlande, de l'Italie, de la Croatie, de l'Allemagne, de la Pologne, de l'Irlande et de la Hongrie.

Les archives de John et Alan Lomax, qui se trouvent à l'American Folklife Center de la bibliothèque du Congrès, incluent 10 000 enregistrements et 6000 images, documentant la créativité de différents groupes culturels à travers le monde.

La bibliothèque offrira aux intéressés de la baladodiffusion et un livre électronique, tandis que l'Université du Wisconsin lancera un ensemble multi-CD.

PLUS:pc