NOUVELLES

Newton lance trois passes de touché et les Panthers humilient les Giants 38-0

22/09/2013 05:18 EDT | Actualisé 22/11/2013 05:12 EST

CHARLOTTE, États-Unis - Les Panthers de la Caroline voulaient mettre fin aux rumeurs de congédiement de l'entraîneur-chef Ron Rivera avant leur semaine de congé. Ils ont donc signé une victoire plus que convaincante.

Cam Newton a lancé trois passes de touché et en a ajouté un sol pendant qu'Eli Manning encaissait sept sacs et que Tom Coughlin subissait le revers le plus cuisant de sa carrière à la tête des Giants de New York, une défaite de 38-0, dimanche.

Il s'agit aussi de la victoire avec le plus grand écart de points dans l'histoire des Panthers, eux qui avaient perdu leurs deux premiers matchs cette saison contre les Seahawks de Seattle et les Bills de Buffalo en échappant des avances au quatrième quart.

«J'ai dit à quelques gars que nous étions dus pour une victoire comme celle-là, a déclaré Newton. Ça va nous aider à prendre confiance et à développer l'attitude nécessaire pour gagner.»

Les Panthers (1-2) ont permis à Newton de courir sur le jeu d'options et l'offensive de l'équipe a connu son après-midi le plus productif de la saison. Newton a récolté 223 verges de gains aériens et a lancé deux passes de touché à Brandon LaFell et une autre à Ted Ginn fils. Il a ajouté 45 verges de gains au sol à sa fiche et un touché.

Les Giants se retrouvent en position précaire puisque seulement cinq des 161 équipes qui ont débuté une saison avec trois revers de suite ont participé aux éliminatoires depuis 1978, selon STATS LLC.

Ils avaient récolté un total de 73 verges de gains au sol lors de leurs deux premiers matchs et en ont ajouté seulement 60 à ce total. Manning a été victime de pression tout au long du match et a complété 12 de ses 23 passes pour 119 verges de gains et deux touchés.

«Nous n'avons pas été en mesure d'exploiter leur tertiaire parce que leur front défensif a été excellent, a analysé Coughlin. Ils ont réussi sept sacs et notre quart a peut-être été frappé 20 fois.»

Les Panthers avaient amorcé leurs deux saisons précédentes sous les ordres de Rivera en compilant des dossiers de 1-5 et 1-6. On commençait donc à penser qu'il se retrouvait sur un siège éjectable en raison d'un autre début de saison plutôt lent de son équipe.

Mais cette fois, les Panthers n'ont laissé aucun doute sur l'identité de la meilleure équipe sur le terrain.

«Nous avons permis au 'coach' de survire une autre semaine», a déclaré le receveur des Panthers Steve Smith en rigolant.

Les Panthers ont réussi cinq sacs au premier quart et ont limité les Giants à 18 verges de gains à l'attaque en première demie.

PLUS:pc