NOUVELLES

L'Iran présente 30 missiles balistiques d'une portée de 2 000 km

22/09/2013 11:09 EDT | Actualisé 22/11/2013 05:12 EST
AFP

Les forces armées iraniennes ont présenté dimanche 30 missiles balistiques de type Sejil et Ghadr d'une portée annoncée de 2.000 kilomètres, théoriquement capables d'atteindre Israël et les bases militaires américaines dans la région.

Douze missiles Sejil et dix-huit missiles Ghadr utilisant du combustible solide ont été montrés lors du défilé militaire au sud de la capitale. C'est la première fois qu'est dévoilé un nombre aussi important de missiles balistiques de cette portée.

"Au cours des 200 dernières années, l'Iran n'a jamais agressé un autre pays. Aujourd'hui encore, les forces armées de la République islamique et le régime ne commenceront jamais une agression dans la région, mais résisteront toujours avec détermination et de manière victorieuse face aux agresseurs", a affirmé le président iranien Hassan Rohani lors du défilé.

Les Etats-Unis ont salué l'apparente volonté de M. Rohani de résoudre la crise nucléaire, tout en agitant le spectre d'une action militaire si la diplomatie et les sanctions internationales ne dissuadent pas Téhéran de se doter de l'arme atomique.

Israël et les Occidentaux soupçonnent l'Iran de vouloir se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme civil, ce que dément farouchement Téhéran.

Le missile sol-sol Sejil a été testé pour la première fois en novembre 2008. Il est composé de deux étages et deux moteurs fonctionnant avec du combustible solide. Sejil est un terme coranique se référant aux cailloux lancés par des oiseaux envoyés par Dieu pour vaincre une armée d'éléphants avec lesquels le roi du Yémen voulait détruire la Mecque.

Le Ghadr (puissance), missile sol-sol également d'une portée de 2.000 km selon l'Iran, a été testé en septembre 2009. Il a aussi deux étages et fonctionne avec du combustible solide.

Le combustible solide permet le déplacement et le lancement rapides des missiles.

Par ailleurs, le commandant de la marine des Gardiens de la révolution, l'armée d'élite du régime, a affirmé que l'Iran avait la capacité de détruire les porte-avions américains dans le Golfe, selon l'agence Isna.

"Nous avons les équipements nécessaires pour détruire les porte-avions et les avions américains dans le Golfe persique", a déclaré l'amiral Ali Fadavi.

Dans cette zone, Bahreïn accueille notamment la Ve flotte américaine.

La marine des Gardiens de la révolution est chargée de défendre la région du Golfe et le détroit d'Ormuz par où transite une grande partie du pétrole exporté par les pays de la région.

Selon les experts occidentaux, deux des points forts de l'Iran sont sa panoplie de missiles et ses forces navales dans le Golfe, composées de centaines de petites unités très rapides et disposant d'une forte puissance de feu.

Dans un communiqué, les Gardiens de la révolution ont mis en garde le gouvernement contre toute concession dans les négociations nucléaires face aux menaces américaines d'action militaire.

"Malgré les gestes diplomatiques et en apparence accueillants de la Maison Blanche pour une entente avec la République islamique, il est nécessaire de faire preuve de vigilance face au comportement des dirigeants américains", ont déclaré les Gardiens.

INOLTRE SU HUFFPOST

Hassan Rohani remporte la présidentielle en Iran