NOUVELLES

Écoles contaminées: Québec solidaire blâme le gouvernement pour sa lenteur

22/09/2013 02:43 EDT | Actualisé 22/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Intolérable et inadmissible. C'est en ces termes qu'Alexandre Leduc, le candidat de Québec solidaire dans Hochelaga-Maisonneuve, décrit cette nouvelle rentrée vécue par des centaines d'élèves chassés de trois écoles contaminées par les moisissures dans ce quartier défavorisé de Montréal.

Une telle réalité perdurerait-elle aussi longtemps dans un quartier mieux nanti, se questionne-t-il. En conférence de presse dimanche, M. Leduc a interpellé la ministre de l'Éducation, Marie Malavoy, et la députée d'Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier. Des décisions doivent être prises rapidement, clame-t-il.

Les élèves de l'école Baril ont été délocalisés il y a trois ans déjà, rappelle-t-il, mais rien n'indique que des nouveaux locaux seront prêts pour septembre prochain.

Pendant ce temps, l'école secondaire Édouard-Montpetit, où les élèves des écoles Baril, Saint-Nom-de-Jésus et Hochelaga ont été relocalisés, présente à son tour une situation inquiétante au niveau de la qualité de l'air. Rien pour rassurer les parents, s'insurge M. Leduc.

Le stress, l'instabilité et le manque de ressources pédagogiques demeureront le lot des élèves et de leurs professeurs pour quelque temps encore, craint-il.

M. Leduc demande à la députée péquiste Carole Poirier et à la ministre Marie Malavoy de dévoiler un échéancier précis des actions que leur gouvernement compte prendre pour remédier à la situation.

PLUS:pc