NOUVELLES

Ouragan Manuel: peu d'espoir pour les disparus mexicains

21/09/2013 09:44 EDT | Actualisé 21/11/2013 05:12 EST

Il n'y a plus guère d'espoir pour les 68 personnes portées disparues à La Pintada, localité de la côte Pacifique du Mexique ravagée par un glissement de terrain dû aux tempêtes qui ont fait une centaine de morts à l'échelle nationale, a estimé samedi le président Enrique Pena Nieto.

Un accident d'hélicoptère a, qui plus est, causé la mort de trois membres des services de secours, samedi matin, dans ce village situé à 64 km au nord-ouest d'Acapulco.

« Étant donné la quantité de boue qui a pratiquement englouti 40 maisons dans cette collectivité, il est très difficile de garder l'espoir de les retrouver vivant », a déploré
le chef de l'État, qui s'est rendu sur place.

L'État de Guerrero, où se trouve Acapulco, a été le plus durement touché par l'ouragan Manuel. Ses pluies torrentielles se sont abattues sur les deux tiers du territoire mexicain, où inondations et glissements de terrain ont donc fait une centaine de morts depuis le week-end dernier.

Aux destructions de Manuel, qui a balayé la côte Pacifique, se sont ajoutées celles d'Ingrid, tempête venue du golfe du Mexique.

À Acapulco, 40 000 touristes se sont trouvés bloqués, mais la plupart ont pu quitter la station balnéaire par les airs ou par la route après la réouverture de l'axe principal, vendredi.

Au total, l'État de Guerrero compte 20 000 habitations endommagées et autant de sinistrés sont toujours dans des abris de fortune, selon le gouverneur Angel Aguirre.

Un front froid qui se dirige vers les États de Tamaulipas et de Veracruz, sur la côte est, devrait apporter rapidement de nouvelles précipitations.

Reuters

PLUS:rc