NOUVELLES

La Syrie a transmis les informations sur son arsenal chimique

21/09/2013 08:40 EDT | Actualisé 21/11/2013 05:12 EST
Getty
ZAHLE, LEBANON - SEPTEMBER 5, 2013: A Syrian refugee woman seen with her children behind the fence while holding medication after visiting the clinic in Dalhamieh settlement in Bekaa valley in Zahle on September 5, 2013. This health care is sponsored by UNICEF and executed by Lebanese non governmental organization (NGO) called Beyond Association. (Photo by Kaveh Kazemi/Getty Images)

La Syrie a transmis la totalité des informations concernant son arsenal chimique dans les délais prévus, a annoncé samedi l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC).

Selon l'accord conclu entre la Russie et les États-Unis samedi dernier à Genève, la Syrie avait jusqu'à aujourd'hui pour transmettre la liste précise de son arsenal chimique à l'OIAC. Cet arsenal devra ensuite être détruit d'ici la fin du premier semestre 2014.

« Le secrétariat technique est en train d'étudier l'information reçue », lit-on dans un communiqué publié sur le site internet de l'OIAC.

On estime à 1000 tonnes environ le stock d'armes chimiques de la Syrie.

Moscou pourrait lâcher Damas

Par ailleurs, Moscou envisagerait de retirer son soutien au régime syrien s'il ne renonce pas aux armes chimiques, selon l'agence de presse russe Interfax, qui cite un haut représentant du Kremlin.

L'agence rapporte les propos du chef de cabinet du président russe, Vladimir Poutine.

Sergueï Ivanov aurait avancé que la position de son pays pourrait changer s'il était établi que « Bachar Al-Assad trichait ».

M. Ivanov a insisté sur le fait que ses propos étaient à la fois « théoriques et hypothétiques ».

Jeudi, Vladimir Poutine avait déclaré, lors d'un point de presse, qu'il avait bon espoir de voir le gouvernement syrien agir rapidement dans le dossier.

Conflit syrien : onde de choc au Moyen-Orient

INOLTRE SU HUFFPOST

Les armes artisanales des rebelles en Syrie