NOUVELLES

Vendredi sanglant au Moyen-Orient

20/09/2013 09:16 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

Plusieurs attentats meurtriers ont secoué des pays du Moyen-Orient vendredi, jour habituellement réservé à la prière chez les musulmans.

Irak : des pèlerins visés

L'explosion de deux bombes dissimulées dans le système de climatisation d'une mosquée sunnite de la ville de Samarra, au nord de la capitale irakienne Bagdad, a fait au moins 18 morts vendredi.

Les autorités rapportent aussi une vingtaine de blessés. La mosquée, qui a été lourdement endommagée, été bondée lors de la déflagration, survenue quelques instants avant le début d'une cérémonie de prières.

Une autre ville du nord de Bagdad a été secouée par un attentat vendredi. L'explosion d'un engin au passage d'une voiture a fait un mort et trois blessés à Baqouba.

Yémen : les forces de l'ordre attaquées

Trois attaques simultanées survenues vendredi dans le sud du Yémen ont causé la mort d'au moins 56 militaires et policiers.

Les attaques ont eu lieu dans la province de Chabwa, reconnue comme un fief d'Al-Qaïda. Le groupe n'a pas revendiqué les attentats mais les autorités ont émis peu de doute concernant son implication.

Dans les trois cas, des dizaines d'assaillants ont aussi été tués. Le bilan pourrait aussi s'alourdir, puisque des sources médicales ont fait état de nombreux blessés.

De plus, les militants islamistes auraient réussi à capturer plusieurs soldats.

Les policiers ont réussi à déjouer un quatrième attentat dans la même région qui visait aussi les forces de sécurité. Un assaillant qui était au volant d'un véhicule chargé d'explosifs a péri lors de l'intervention des autorités.

Le sud du Yémen est le théâtre d'une lutte intense menée contre le groupe islamiste par le gouvernement, aidé par les États-Unis. Les attaques de vendredi sont les plus meurtrières depuis celle ayant causé la mort de 100 soldats, le 21 mai dernier dans la capitale Sanaa.

Afghanistan : embuscade meurtrière

Le ministre afghan de l'Intérieur a annoncé vendredi qu'une opération de l'armée contre des insurgés dans une province afghane habituellement stable avait mal tourné plus tôt cette semaine. Au moins 18 soldats ont été tués et une quinzaine d'autres blessés dans une embuscade alors qu'ils rentraient au camp, mercredi dernier.

Les soldats avaient tué et blessé une vingtaine d'insurgés lors de l'opération, toujours selon le ministère de l'Intérieur.

PLUS:rc