NOUVELLES

Un jeu d'enfant

20/09/2013 10:18 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

QUÉBEC - À quoi bon employer votre équipe A quand elle fournit un effort D? C'est à ce genre de résistance qu'a eu droit le Canadien, vendredi.

Devant un Colisée occupé presque uniquement dans sa partie inférieure, le Tricolore n'a eu aucun mal à signer son premier gain du calendrier préparatoire, 6-0 sur les Hurricanes de la Caroline.

Nombreux sont ceux qui auraient prédit un pointage inverse. Les Hurricanes comptaient sur 15 vétérans en uniforme, dont Eric Staal, Alexander Semin et le gardien Cam Ward. Michel Therrien en a employé seulement neuf, dont Mike Blunden et Nick Tarnasky...

Greg Pateryn, Alex Galchenyuk, David Desharnais, Michaël Bournival, P.K. Subban et Max Pacioretty, sur un tir de pénalité, ont marqué dans la victoire. Desharnais et Pacioretty ont d'ailleurs connu une première période du tonnerre et le duo a produit 2 buts dans les 20 premières minutes.

Le pauvre Cam Ward s'est farci le massacre du début à la fin, même si c'était 4-0 après 20 minutes et 5-0 après 40.

« Ce que je retiens le plus, c'est que les vétérans ont donné le ton, c'est bon signe, on en avait parlé avant le match, a expliqué l'entraîneur-chef du Canadien. Desharnais et Pacioretty ont été très bons dans les deux sens de la patinoire. J'ai bien aimé Subban et (Josh) Gorges. Les jeunes ont fait de belles choses, mais les vétérans ont montré la voie. »

Peter Budaj (11 arrêts) et Dustin Tokarski (13 arrêts) ont disputé chacun une moitié de la rencontre pour le jeu blanc.

Au jour le jour

Pour Bournival et Pateryn, c'était la continuité de ce qu'ils ont accompli depuis le début du camp. Bournival a affiché la même fougue que dimanche dernier, tandis que Pateryn a ajouté à son but quelques bonnes mises en échec. En voilà deux qui, s'ils commencent la saison à Hamilton, sont bien positionnés pour les premiers rappels.

« J'y vais au jour le jour depuis le début du camp, ça se passe comme ça dans ma tête, a assuré Bournival. Et je dois aussi améliorer certaines choses, comme mes sorties de zone. J'essaie de me concentrer sur les choses que je veux améliorer et ce que je fais bien, je veux le refaire. »

« L'idéal est d'aborder les choses un jour à la fois. Les gens responsables des décisions pourront ensuite trancher », a ajouté Pateryn, auteur de quatre points en deux sorties (un but, trois passes).

Même s'il n'a pas obtenu de point, Michael McCarron a connu une autre soirée au-delà des attentes. Le plus récent choix de premier tour du Canadien a vu un de ses tirs aboutir sur le poteau en deuxième période, mais surtout, il a montré une mobilité insoupçonnée pour un joueur de son gabarit.

Sebastian Collberg, employé dans le premier trio aux côtés de Desharnais et Pacioretty, a également quelques bonnes séquences, mais n'a pas non plus survolé la patinoire.

Et dans un match qui se règle par un touché (avant la transformation), il faut en prendre et en laisser. On devine qu'il serait plus facile d'évaluer les éléments en place dans un match plus chaudement disputé...

« Tu veux les voir compétitionner avec un pointage de 1-1, ou quand tu mènes par un but, a admis Therrien. Le fait d'avoir pris l'avance tôt dans le match a donné confiance à plusieurs joueurs. »

On souhaite à Therrien, aux espoirs, et aux détenteurs de billets, un résultat un tantinet plus serré samedi, contre ces mêmes Hurricanes...

À noter

  • Subban a fini la soirée avec un but et deux aides. Bournival, Pacioretty et Desharnais ont chacun inscrit un but et une aide, et Magnus Nygren a amassé deux aides.

  • On a annoncé une foule de 10 139 spectateurs.

PLUS:rc