NOUVELLES

Tempêtes au Mexique: les recherches se poursuivent pour retrouver les victimes

20/09/2013 01:27 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

ACAPULCO, Mexique - Des soldats mexicains ont creusé dans des tonnes de boue et de terre, vendredi, à la recherche de victimes d'un glissement de terrain, alors que les autorités tentaient de retrouver un hélicoptère de la police fédérale disparu alors qu'il effectuait des opérations de sauvetage sur la côte Pacifique.

Un capitaine de l'armée a révélé sous le couvert de l'anonymat que les autorités civiles et militaires continuaient de chercher l'appareil. Il n'a pas été en mesure de donner des détails sur le nombre de personnes à bord ni sur l'endroit où l'hélicoptère se trouvait au moment de sa disparition.

Pendant ce temps, les recherches se poursuivaient dans le village de La Pintada, au nord d'Acapulco, où 68 personnes manquent toujours à l'appel après le glissement de terrain de lundi. Jusqu'à présent, seulement deux corps ont été retrouvés.

La police fédérale mexicaine a continué vendredi à fournir de l'aide aux victimes des importantes inondations causées par la tempête tropicale Manuel.

La tragédie de La Pintada est la plus mortelle à être survenue après que la tempête Manuel et l'ouragan Ingrid eurent frappé presque simultanément les deux côtes du Mexique au cours de la fin de semaine, provoquant d'énormes inondations et des glissements de terrain sur le littoral et à l'intérieur des terres.

Le bilan des victimes des intempéries du week-end s'établit à 97, mais celui-ci risque certainement de grimper puisque qu'il ne comprend pas les disparus de La Pintada, où des familles entières ont été emportées par la coulée de boue.

Toutes les grandes routes à destination d'Acapulco demeurent fermées, y compris l'autoroute liant la ville balnéaire et la capitale, Mexico. Le président mexicain, Enrique Pena Nieto, a annoncé qu'il annulait son voyage à New York, où il devait participer à l'Assemblée générale des Nations unies, en raison de la catastrophe.

Des responsables mexicains ont affirmé que plus de 15 200 personnes avaient été évacuées d'Acapulco par le biais de quelque 100 vols en date de jeudi soir. Au total, de 40 000 à 60 000 touristes seraient toujours coincés dans la ville.

PLUS:pc