NOUVELLES

L'inflation canadienne a ralenti à 1,1 pour cent en août

20/09/2013 08:34 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

OTTAWA - L'inflation annuelle a ralenti à 1,1 pour cent en août au Canada, les prix pour le logement et l'essence ayant moins progressé que le mois précédent, a indiqué vendredi Statistique Canada.

La croissance annuelle de l'indice des prix à la consommation du mois d'août s'est avérée conforme aux attentes des économistes et se compare à celle de 1,3 pour cent du mois de juillet.

Selon Benjamin Reitzes, économiste principal à la Banque de Montréal, l'inflation reste très faible et il n'y a aucun signe de croissance à l'horizon.

«Un manque à gagner économique persistant et une croissance mondiale sans éclat vont vraisemblablement exercer peu de pression sur les prix au moins jusqu'à plus tard l'an prochain», a-t-il fait valoir.

«Il n'y a rien ici pour convaincre la Banque du Canada d'intervenir de sitôt.»

L'inflation de base de la Banque du Canada s'est établie à 1,3 pour cent en août, comparativement à 1,4 pour cent en juillet, ce qui reste dans le bas de la fourchette-cible d'un à trois pour cent préconisée par la banque centrale.

Le gouverneur de la banque centrale, Stephen Poloz, s'est montré plutôt optimiste quant aux perspectives pour l'économie canadienne plus tôt cette semaine, mais il a noté que celle-ci devrait accélérer sa croissance sans exercer de pression sur l'inflation, pendant que les investissements des entreprises connaissent une reprise.

La Banque du Canada maintient son taux d'intérêt directeur à un pour cent depuis septembre 2010.

L'économiste David Madani, de Capital Economics, a fait preuve de beaucoup plus de retenue dans ses prévisions pour l'économie. Il s'attend à ce que la croissance du troisième trimestre soit bien inférieure à celle de 3,8 pour cent anticipée par la banque centrale dans ses perspectives de juillet.

«Avec une croissance économique qui devrait rester stagnante pour le reste de l'année et les attentes pour l'inflation bien en place, il faudra bien du temps avant que la capacité ou les pressions sur la charge salariale ne menacent de faire croître l'inflation au-delà de la cible d'un à trois pour cent de la banque», a noté M. Madani.

Les coûts du logement ont avancé de 1,1 pour cent en août par rapport à l'an dernier, a indiqué Statistique Canada. Dans ce secteur, les prix des loyers ont avancé de 1,7 pour cent sur une base annuelle en août, tandis que ceux du gaz naturel ont gagné 9,5 pour cent. Ces gains ont été contrebalancés en partie par les coûts d'intérêt hypothécaire, qui ont retraité de 3,6 pour cent.

La hausse du secteur du logement avait été de 1,3 pour cent en juillet.

Le prix de l'essence a lui aussi avancé en août, tout comme celui des véhicules, mais plus lentement qu'en juillet.

Les automobilistes ont déboursé 2,2 pour cent de plus que l'an dernier pour l'essence, tandis que les véhicules automobiles ont coûté 0,6 pour cent plus cher qu'en août 2012. En comparaison, ces hausses de prix avaient été en juillet de 6,1 et 2,0 pour cent respectivement.

Dans l'ensemble, les prix dans sept des huit principales composantes de l'indice de Statistique Canada ont avancé en août par rapport à l'an dernier.

Les prix des aliments ont gagné un pour cent en août, par rapport à une croissance de 0,8 pour cent en juillet, tandis que ceux des vêtements et des souliers ont grimpé de 2,3 pour cent après s'être accrus de 1,5 pour cent le mois précédent.

La composante des dépenses courantes, ameublement et équipement du ménage a affiché une croissance de 1,2 pour cent en août, tandis que celle des loisirs, formation et lecture a progressé de 0,3 pour cent. Les prix des boissons alcoolisées et produits du tabac ont avancé de 1,9 pour cent.

En comparaison, ces trois composantes avaient affiché en juillet des gains respectifs de 1,3 pour cent, 0,5 pour cent et 2,1 pour cent.

La catégorie des soins de santé et soins personnels a été la seule à faire état d'une baisse des prix en août par rapport à l'an dernier, ceux des médicaments vendus sous ordonnance ayant chuté de 4,2 pour cent. La composante dans son ensemble a retraité de 1,4 pour cent par rapport à août 2012, et affichait une baisse de 0,4 pour cent en juillet.

Le Manitoba a vu la plus forte inflation au pays en août, avec un gain annuel de 2,7 pour cent. Celui-ci fait suite à une inflation de trois pour cent en juillet.

En Colombie-Britannique, les prix ont reculé de 0,1 pour cent par rapport à l'an dernier, après être restés inchangés en juillet.

Au Québec, l'inflation annuelle est passée de 1,1 pour cent en juillet à 0,8 pour cent le mois dernier. Un ralentissement a aussi été observé en Ontario, où la croissance de l'indice des prix s'est chiffré à 1,3 pour cent en août, contre 1,6 pour cent en juillet.

PLUS:pc