NOUVELLES

Les Dodgers au coeur d'une controverse après un plongeon en Arizona

20/09/2013 09:01 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

PHOENIX, États-Unis - Comment les Dodgers de Los Angeles ont-ils osé sauter dans notre piscine?

C'était le sentiment général d'indignation qui régnait dans le vestiaire des Diamondbacks de l'Arizona après que les joueurs des Dodgers eurent décidé de se baigner dans la fameuse piscine du Chase Field, quelques minutes après avoir remporté le titre de la section Ouest de la Nationale, jeudi.

Les Dodgers affirment qu'il ne s'agissait pas d'un manque de respect, mais cette piscine située derrière la clôture du champ droit est une véritable marque de commerce pour le Chase Field et pour les Diamondbacks.

L'édition 2011 de l'équipe, qui avait mis la main sur le titre dans l'Ouest de la Nationale, avait célébré sa victoire de la même manière.

Le joueur de champ intérieur des Diamondbacks, Willie Bloomquist, et le Sénateur John McCain sont du nombre de ceux qui ont condamné le geste des Dodgers sur le réseau social Twitter.

«Félicitations aux Dodgers pour leur conquête de l'Ouest, ils l'ont mérité sur le terrain, a écrit Bloomquist. La célébration ne m'a toutefois pas impressionné.»

McCain y est allé avec un peu plus d'aplomb, probablement influencé par le ton adopté dans les débats qui font rage à Washington ces jours-ci.

«Un geste sans classe d'une bande d'enfants gâtés surpayés, immatures et arrogants», a-t-il publié sur son compte.

Rappelons que le 11 juin dernier, les bancs s'étaient vidés lors d'un match entre les deux équipes après que le droitier des Diamondbacks, Ian Kennedy, eut visé Yasiel Puig au visage avec un lancer. Lors de l'échauffourée, le lanceur des Dodgers, Zack Greinke, avait subi une fracture de la clavicule gauche.

La MLB avait alors imposé huit suspensions, dont une de 10 matchs à Kennedy, qui a été échangé aux Padres de San Diego peu de temps après.

C'est à partir de ce moment que les Dodgers ont amorcé leur spectaculaire remontée au classement, qui leur a permis de gravir les échelons jusqu'au premier rang.

Il y a aussi eu un incident entre les deux rivaux en début de saison, alors qu'on avait demandé à des partisans, qui occupaient des sièges tout juste derrière le marbre au Chase Field, de retirer leurs chandails à l'effigie des Dodgers ou de changer de sièges.

Il y a également le contexte général qui fait en sorte que les Diamondbacks, qui ont des moyens financiers limités, tentent de rivaliser avec les Dodgers, qui possèdent la plus importante masse salariale de la Ligue nationale.

«Tout ce qui monte redescend», a simplement écrit le voltigeur des Diamondbacks, Adam Eaton, sur Twitter.

PLUS:pc