NOUVELLES

Les Chiefs montrent une fiche parfaite après trois matchs dirigés par Andy Reid

20/09/2013 05:21 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

KANSAS CITY, États-Unis - Jamaal Charles n'a pas oublié le cauchemar qu'a été la saison dernière, et les premiers mots qui sont sortis de sa bouche quand il a décrit le début de saison parfait des Chiefs de Kansas City n'auraient pu être mieux choisis.

«C'est un rêve», a déclaré le demi offensif étoile.

Une impressionnante victoire de 26-16 contre les Eagles à l'occasion du retour de l'entraîneur Andy Reid à Philadelphie, jeudi soir, a permis aux Chiefs d'afficher un dossier de 3-0 pour seulement la deuxième fois en une décennie. Ceux-ci n'ont remporté leurs trois premières rencontres de la saison qu'à huit reprises en tout. Six des sept poussées du genre précédentes leur ont permis d'aboutir dans les séries.

«Nous avons vécu beaucoup d'épreuves durant mes six années ici, et je sais que les gars ne veulent pas connaître (les mêmes déboires) encore, a affirmé Charles. Ça fait du bien d'avoir changé les choses avec l'arrivée d'Andy Reid comme entraîneur, alors qu'il nous dit simplement d'aller sur le terrain et s'amuser.»

Le plaisir vient plus facilement quand l'équipe gagne.

Les Chiefs ont déjà plus de victoires que la saison dernière dans son ensemble, et ce n'est pas un coup de chance. C'est attribuable aux revirements et à l'unité défensive.

Les Chiefs ont provoqué neuf revirements et n'en ont pas encore commis, eux qui ont affiché le pire différentiel de la ligue, la saison dernière, soit moins-24. Ils ont forcé les Eagles à en commettre cinq, jeudi soir.

«Les revirements et les points marqués des deux côtés du ballon sont très importants, a noté Reid durant une conférence téléphonique, vendredi. C'était clair dès la première réunion avec les joueurs. Nous voulons que les touchés viennent de tout le monde.»

La défense des Chiefs, qui a accordé 40 points lors du match d'ouverture d'il y a un an, a concédé 34 points après ses trois premiers affrontements cette année. Elle a à toutes fins utiles réussi un jeu blanc contre Jacksonville lors du premier match, alors que les Jaguars n'ont marqué qu'un touché de sûreté à la suite d'un botté de dégagement bloqué.

Kansas City a ajouté cinq sacs à son total face aux Eagles, donnant du fil à retordre à Michael Vick pratiquement à chaque fois qu'il a mis le ballon en jeu. Justin Houston a récolté quatre sacs et demi, portant son total à sept et demi cette saison, et il a recouvré deux échappés.

«Les demis défensifs et les secondeurs offrent une excellente couverture, les gros gaillards au milieu appliquent de la pression, a indiqué Houston. Quand ils font ça, mon boulot devient très facile.»

Les revirements et toutes les séquences amorcées en bonne position sur le terrain ont été une bénédiction pour l'attaque de Kansas City, qui n'a guère été explosive mais a commis peu d'erreurs.

Alex Smith a lancé 105 passes sans subir d'interception depuis qu'il est arrivé dans le cadre d'une transaction avec les 49ers de San Francisco. C'est là toute une amélioration par rapport à l'an passé, quand Matt Cassel et Brady Quinn ont cumulativement complété huit passes de touché et commis 20 interceptions en 474 tentatives — ce qui signifie qu'environ un relais sur 23 a été intercepté.

PLUS:pc