NOUVELLES

La glace de l'Arctique a fortement fondu, mais moins que l'an dernier

20/09/2013 07:25 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

WASHINGTON - La quantité de glace ayant fondu cet été dans l'océan Arctique a atteint le sixième niveau le plus élevé, mais il s'agit d'une diminution de la couche glaciaire bien moindre que la fonte record de l'an dernier.

La calotte glaciaire près du Pôle nord fond l'été et se reconstruit l'hiver; sa tendance générale à la fonte est un signe du réchauffement climatique. Le National Snow and Ice Data Center de Boulder, au Colorado, a révélé vendredi que la calotte glaciaire couvrait plus de 5,1 millions de kilomètres carrés lorsque la fonte a cessé, à la fin de la semaine dernière.

Il faut plusieurs jours aux chercheurs pour confirmer que la couche de glace a atteint son plus bas niveau et se remet à croître.

Le niveau minimal atteint cet été est d'environ 24 pour cent sous la moyenne du 20e siècle, mais de 50 pour cent supérieur à celui de l'an dernier, lorsqu'une fonte dramatique avait pulvérisé un record remontant à 1979.

Selon Mark Serreze, directeur du centre, de l'air plus froid a entraîné une «reprise considérable» par rapport à 2012, alors que l'océan demeurait plus chaud que d'habitude.

Il a toutefois ajouté que les climato-sceptiques mettant en évidence la reprise par rapport à l'an dernier, qui contredit la tendance, auraient tort.

«Si vous enlevez les données de l'an dernier, cette année s'inscrit tout à fait dans la tendance constatée au cours des dernières années, dit-il. Nous ne voyons pas une reprise à long terme. Pas du tout.»

Au final, la calotte glaciaire arctique fond depuis 1979 à un rythme «pas mal important» d'environ 12 pour cent par décennie, et «cela ne viendra pas inverser la tendance, certainement pas», dit M. Serreze.

PLUS:pc