NOUVELLES

Damas fournit un inventaire de ses armes chimiques

20/09/2013 11:04 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

Le régime syrien a remis un premier inventaire de son arsenal d'armes chimiques à l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC), a révélé l'organisme.

L'OIAC a indiqué qu'elle ne dévoilerait aucun détail concernant le contenu de cet inventaire. L'organisme supervise l'application du traité interdisant les armes chimiques. Elle cherche à accélérer la neutralisation de l'arsenal syrien.

« L'OIAC a reçu de la part du gouvernement syrien une première liste concernant son programme d'armes chimiques », a indiqué l'OIAC dans un courriel adressé à l'Agence France Presse (AFP). « Elle est en train d'être examinée par le secrétariat technique de l'organisation. »

Sur la scène diplomatique, le dossier progresse plus lentement. Le secrétaire d'État américain John Kerry a indiqué, vendredi, s'être entretenu avec son homologue russe, Sergeï Lavrov, au sujet d'une résolution « forte » du Conseil de sécurité de l'ONU sur le démantèlement de l'arsenal chimique syrien.

Les deux dirigeants sont en contact quotidien afin de résoudre le dossier syrien sur lequel ils se sont entendus, le 14 septembre dernier à Genève, au sujet du démantèlement des armes chimiques syriennes. Au cours d'une « longue conversation téléphonique, les deux hommes ont échangé sur leur « coopération, non seulement pour adopter les règles de l'OAIC, mais aussi pour une résolution ferme et forte au sein des Nations unies », a déclaré M. Kerry.

Le secrétaire d'État américain soutient que les Pays-Bas sont sur la même longueur d'onde en ce qui a trait à « une résolution ferme qui assure que Assad tienne sa promesse » de détruire ses armes chimiques.

M. Kerry a exhorté le Conseil de sécurité, jeudi, de faire adopter cette résolution au cours de la semaine prochaine. Les cinq membres permanents du Conseil de sécurité s'évertuent depuis ce temps à trouver un terrain d'entente pour accoucher d'un texte de résolution.

Alliée de Damas, la Russie demeure opposée à toute référence à un éventuel recours à la force, en cas d'un écart de conduite syrien vis-à-vis le processus de démantèlement de ses armes chimiques.

Une première rencontre russo-américaine sur l'élaboration d'un plan de démantèlement de l'arsenal syrien, prévue pour dimanche, a été annulée sans plus d'explication. La rencontre a simplement été reportée à une date ultérieure et inconnue. Des sources diplomatiques indiquent toutefois que le texte devant servir de base de travail à la réunion n'est toujours pas prêt.

Les armes chimiques syriennes devraient être complètement détruites au milieu de l'année 2014.

PLUS:rc