NOUVELLES

Brovsky n'en veut pas aux Whitecaps de ne pas l'avoir protégé l'an dernier

20/09/2013 07:30 EDT | Actualisé 20/11/2013 05:12 EST

MONTRÉAL - Jeb Brovsky n'en veut pas aux Whitecaps de ne pas l'avoir protégé lors du repêchage d'expansion de Major League Soccer en 2012.

Le natif du Colorado venait de connaître une saison prometteuse comme recrue à Vancouver quand l'Impact l'a choisi, le faisant passer à un deuxième club d'expansion en deux ans.

«J'ai compris que quand il y a 10 gars à protéger, parfois une recrue n'en fait pas partie, a dit Brovsky. C'est une décision d'affaires. Cela a bien tourné pour moi parce que je suis très heureux ici.»

Brovsky a encore des amis chez les Whitecaps mais cela sera laissé de côté, samedi après-midi, quand les deux clubs vont s'affronter au Stade Saputo (14h00).

Les Whitecaps (10-10-8) voudront stopper une série de cinq matches sans gain, tandis que l'Impact (13-8-6) voudra consolider sa place dans la course aux éliminatoires.

Lors du championnat canadien Amway en mai, les deux clubs ont fait match nul 0-0 à Montréal et 2-2 à Vancouver. La Coupe des Voyageurs est allée à l'Impact, en vertu de la règle des buts à l'étranger.

L'équipe montréalaise a perdu une avance pour s'incliner 2-1 à domicile contre Columbus, samedi dernier, avant de perdre 3-0 à San Jose trois jours plus tard, en Ligue des champions CONCACAF.

L'Impact se classe deuxième dans l'Est - à trois points de New York, mais avec deux matches en mains.

Les Whitecaps sont septièmes dans l'Ouest à deux points de Dallas et à cinq des Timbers de Portland, qui détiennent la cinquième et dernière place disponible en séries.

L'équipe de la C.-B. a un rendement de 1-5-3 depuis neuf matches, n'ayant marqué que sept fois. Leur meilleur marqueur Camilo Sanvezza totalise 14 buts cette saison, mais seulement un à ses sept derniers matches.

PLUS:pc