NOUVELLES

Les victimes de l'accident entre un autobus d'OC Transpo et un train de VIA Rail ont été identifiés (VIDÉO)

19/09/2013 07:09 EDT | Actualisé 19/11/2013 05:12 EST

OTTAWA - Alors qu'on s'affairait toujours à ramasser les débris et à collecter des indices jeudi sur les lieux de la violente collision entre un autobus et un train à Ottawa, l'identité des six victimes de l'accident a été dévoilée.

La police d'Ottawa a confirmé les noms des personnes ayant péri mercredi matin, en pleine heure de pointe — cinq hommes, une femme — tous des résidants d'Ottawa.

Du nombre, on compte deux étudiants de l'Université Carleton, Connor Boyd et de Kyle Nash, âgés de 21 ans. Il y a également Rob More, 35 ans, Karen Krzyzewski, 53 ans, et Michael Bleakney, 57 ans. L'identité du conducteur, David Woodard, un homme de 45 ans qui comptait une dizaine d'années de service à OC Transpo, avait été dévoilée en soirée mercredi.

Parmi les 33 blessés lors du drame, certains d'entre eux sont toujours hospitalisés.

L'accident s'est produit peu avant 9 heures mercredi à l'ouest d'Ottawa, dans l'autobus 76 qui se dirigeait vers le centre-ville de la capitale.

Selon les témoins, les passagers d'autobus ont crié «Arrêtez! Arrêtez!» au conducteur de l'autobus, alors que la barrière du passage à niveau était abaissée, et les feux de signalisation, allumés. Certains passagers soutiennent que le chauffeur a alors appliqué les freins, mais d'autres affirment le contraire.

Le devant de l'autobus a été pratiquement arraché lors de l'impact, et le train de Via Rail, formé d'une locomotive et de quatre wagons, a déraillé. Tous les passagers du train s'en sont tirés indemnes.

Enquête

Jeudi, les enquêteurs du Bureau de la sécurité des transports (BST) ont indiqué avoir mis la main sur les appareils d'enregistrements de l'autobus et de la locomotive. Celui de la locomotive a été expédié à Montréal, où ses données seront analysées.

Élément complexifiant l'enquête: même si plusieurs des locomotives de Via Rail sont dotées d'une caméra à l'avant de la cabine de pilotage, celle-ci n'en possédait pas. «Malheureusement, elle comptait parmi les dernières qui devaient être changées, et cela n'était pas encore arrivé», a signalé l'enquêteur du BST, Robert Johnston.

Il n'a pas voulu spéculer sur les possibles difficultés mécaniques qu'aurait pu avoir eu l'autobus à deux étages.

«Nous allons tenter d'interviewer tous les survivants et partirons de là. Nous verrons quelles informations nous pouvons recueillir et comment cela s'aligne avec tout ce que nous avons rassemblé», a-t-il ajouté.

L'enquête pourrait prendre plusieurs mois.

Deuil

Le dévoilement du nom des six personnes décédées a été accompagné par une vague de condoléances et de bons mots à l'égard des victimes.

La présidente de l'Université Carleton, Roseann O’Reilly Runte, a émis un communiqué indiquant que les drapeaux de l'établissement allaient demeurer en berne et informant les étudiants affectés par le drame des ressources à leur disposition.

«En ces temps de deuil, notre communauté de Carleton se rassemble pour se soutenir mutuellement, et apporter réconfort et aide. La perte de gens si jeunes, dans la fleur de l'âge, nous touche de bien des façons», a-t-elle écrit.

En entrevue à la CBC, la veuve du conducteur, Terry Woodard, a assuré que son mari était un chauffeur très prudent, qui n'aurait jamais mis la vie des autres en danger.

«Il était un grand homme. Le meilleur père, le meilleur beau-père, le meilleur grand-père. Il m'a toujours fait sourire pendant les 25 années qu'on a passées ensemble», a-t-elle confié.

La famille de Karen Krzyzewski, une employée de Bibliothèque et Archives Canada, a quant à elle publié une déclaration exprimant l'ampleur de sa peine devant la disparition de cette mère de deux jeunes adultes.

«C'était un ange, qui prenait soin des autres et était compatissante. Elle aimait la vie toute entière», peut-on lire.

La famille de Connor Boyd a elle aussi voulu rendre hommage au jeune homme dont elle a à faire le deuil.

«Il était tellement fantastique et nous sommes tellement fiers de qui il était. Nous sommes réconfortés de savoir qu'il savait que nous l'aimions et étions fiers de lui», a-t-elle écrit.

Le service de Via Rail est demeuré perturbé jeudi entre Toronto et Ottawa. Le transporteur a annulé tous ses trains qui devaient rouler jeudi entre Brockville et Ottawa, remplacés par des autocars.

Un service normal en train était cependant assuré entre Montréal et Ottawa.

INOLTRE SU HUFFPOST

Ottawa Crash, Sept. 2013