Huffpost Canada Quebec qc

Le ventre de cet homme produit de l'alcool tout seul

Publication: Mis à jour:
VENTRE  BIERE
Gettystock

Contrairement à ce que vous pensez, être ivre sans avoir à ouvrir votre porte monnaie est bien moins drôle que cela peut en avoir l'air. En témoigne cette histoire vraie. Nous sommes en 2009 lorsqu'un Texan de 61 ans se présente aux Urgences locales à la suite d'une sévère intoxication alcoolique.

Alors que l'homme insiste sur le fait qu'il n'a pas bu une seule goutte d'alcool, les médecins diagnostiquent un taux d'alcoolémie de 0,35g/L de sang; soit près de cinq fois supérieur à la limite légale pour conduire dans l'État. Or, cela fait désormais six ans que l'homme ne peut plus boire plus de deux bières sans être excessivement saoul.

Son cas a été l'objet d'une étude scientifique publiée récemment. Il a en effet fallu des semaines d'examens médicaux pour découvrir que le patient était en réalité atteint par une affection insolite.

Une distillerie vivante

Ne parvenant à établir un diagnostic, l'équipe médicale qui l'a reçu décide alors de réaliser une expérience: l'homme est isolé dans une chambre vide, sa nourriture est contrôlée et toutes visites lui sont interdites.

Reste que son taux d'alcoolémie ne cesse de croître pendant la journée, pour finalement atteindre 0,12g/L. Le diagnostic est clair: cet homme peut synthétiser de l'alcool, la levure stockée dans son intestin transformant le sucre en éthanol.

Cette accumulation particulière de Saccharomyces cerevisiae (levure de bière) peut survenir après une prise importante d'antibiotiques. En tuant toutes les bactéries, les médicaments laissent le champ libre à la levure de bière.

Le pauvre sexagénaire, qui était d'ailleurs équipé d'une brasserie à domicile, n'aura donc plus besoin de se servir de l'appareil à des fins personnelles.

Selon l'étude publiée dans l'International Journal of Clinical Medicine, le traitement proposé pour venir à bout de ce dysfonctionnement organique est une bonne dose d'anti-fongiques et d'un régime faible en glucides.

À VOIR AUSSI:

5 bonnes excuses pour boire une bière
sur
Partager
Tweeter
PUBLICITÉ
Partager
fermer
Image affichée
Retrouvez les articles du HuffPost sur notre page Facebook.