NOUVELLES

Les intempéries font près de 100 morts au Mexique

19/09/2013 06:05 EDT | Actualisé 19/11/2013 05:12 EST

Le bilan des victimes après les tempêtes successives et l'ouragan Manuel, au Mexique, a été revu à la hausse. On compte désormais au moins 97 morts et 58 disparus, selon un nouveau rapport provisoire de la Protection civile rendu public jeudi.

Le Centre national des ouragans (CNH) américain a indiqué que la dépression tropicale Manuel avait de nouveau touché la côte nord-ouest du Mexique, à la hauteur de l'État du Sinaloa. Elle a été un ouragan de catégorie 1, avant de se dégrader en tempête tropicale.

Le centre-ouest du pays devrait recevoir des pluies torrentielles, précise le CNH.

Des écoles ont été fermées et un ordre d'évacuation a été donné pour les habitants du village de pêcheurs de Yameto.

Dans l'État du Guerrero, au sud du pays, où les autorités ont rapporté la disparition de 58 personnes dans un glissement de terrain lundi soir, les secours n'ont pas encore réussi à atteindre la localité de La Pintada, un petit village de quelque 400 habitants, selon ce qu'a indiqué le ministre de l'Intérieur, Miguel Angel Osorio Chong.

Des survivants rapatriés mercredi par hélicoptère vers Acapulco ont rapporté avoir entendu un bruit comparable à celui d'une bombe avant l'énorme avalanche de boue qui a enterré des maisons, l'église et l'école de cette petite communauté, qui vit de la culture du café.

Le Centre des droits de l'homme de la montagne, une association de l'État du Guerrero, indique que « des centaines de communautés indigènes ne peuvent plus communiquer en raison des mauvaises conditions météorologiques ».

L'association montre du doigt les autorités pour leur manque de coordination.

Les autorités nationales se sont défendues, assurant avoir mobilisé 16 hélicoptères pour se rendre dans les communautés et les municipalités avec des aliments, « mais certains indiquent qu'ils ne peuvent pas se poser en raison des pluies persistantes ».

Dans la station balnéaire d'Acapulco, le port touristique demeure bloqué. L'évacuation des touristes se poursuit par voie aérienne.

Quelque 11 500 touristes sur les 40 000 bloqués depuis le week-end ont pu être ramenés à Mexico.

PLUS:rc