NOUVELLES

Ford investit 700 millions $ à Oakville et consolide 2800 emplois

19/09/2013 06:26 EDT | Actualisé 19/11/2013 05:12 EST

TORONTO - L'investissement de Ford à l'usine d'Oakville, à l'ouest de Toronto, fait naître l'espoir parmi les travailleurs syndiqués et les observateurs de l'industrie que davantage d'emplois pourraient être créés au Canada, alors que la demande de véhicules retrouve ses niveaux d'avant la récession.

Le géant de l'automobile a annoncé jeudi qu'il investissait 700 millions $ dans les installations ontariennes avec l'aide de fonds gouvernementaux, dans le cadre de ce qu'il a présenté comme une «victoire pour tout le monde» et une preuve de l'engagement du constructeur envers le secteur canadien de la fabrication.

«L'annonce d'aujourd'hui est importante pour Ford parce qu'elle vise à consolider des emplois et à nous rendre plus concurrentiels que jamais ici au Canada», a déclaré le président de Ford Amériques, Joe Hinrichs, lors d'une conférence de presse à Oakville.

«Non seulement cet investissement nous aide-t-il à obtenir la capacité indispensable pour construire des véhicules internationaux et garantir ces emplois, il place aussi Oakville comme l'une des usines les plus importantes et les plus compétitives dans le réseau Ford», a-t-il ajouté.

Bien que l'investissement ne donnera pas lieu à la création d'emplois, il contribuera à consolider les 2800 postes existants à l'usine.

Anthony Faria, spécialiste du secteur automobile à l'Université de Windsor, en Ontario, a estimé que l'importance de l'investissement de Ford signifiait que ces emplois demeureraient sûrs pendant au moins 10 ans. De nouveaux produits devront cependant sortir de l'usine pour amener d'autres postes car les véhicules actuellement fabriqués à Oakville ne sont pas très populaires.

Les travailleurs de l'usine d'Oakville fabriquent actuellement les Ford Edge, Ford Flex, Lincoln MKX et Lincoln MKT. Ford a indiqué que d'autres modèles y seraient produits afin de répondre à la demande en Amérique du Nord et ailleurs.

L'ancien syndicat des Travailleurs canadiens de l'automobile, désormais appelé Unifor, a qualifié l'investissement d'«énorme coup de pouce» pour l'industrie et a loué l'implication des gouvernements fédéral et provincial.

L'Ontario a accordé une subvention pouvant aller jusqu'à 70,9 millions $ dans le cadre de ce projet, Ottawa s'étant engagé à verser jusqu'à 71,6 millions $.

Grâce à cet investissement, les dépenses de Ford en pièces automobiles fabriquées au Canada augmenteront d'environ 200 millions $ pour totaliser près de 4 milliards $ par année.

Ford compte environ 6000 employés au Canada, tandis que 18 000 autres personnes travaillent chez plus de 400 concessionnaires Ford et Ford-Lincoln à la grandeur du pays.

PLUS:pc