POLITIQUE

Le PLQ demande une analyse des finances publiques par le vérificateur général

19/09/2013 11:34 EDT | Actualisé 19/11/2013 05:12 EST
PC

Alors que le gouvernement et l'opposition ne s'entendent pas sur l'état de santé économique du Québec, le Parti libéral du Québec (PLQ) souhaite que le vérificateur général apporte son éclairage sur la situation.

Le PLQ a déposé une motion voulant que le vérificateur général (VGQ) se penche sur l'état des finances publiques, a annoncé jeudi Pierre Paradis, porte-parole en matière des finances de l'opposition officielle. L'analyse du VGQ permettrait ainsi d'avoir des chiffres solides et vérifiés avant d'entrer en campagne électorale, a expliqué M. Paradis.

Après chaque élection, il est de coutume pour les nouveaux gouvernements d'accuser le gouvernement précédent d'avoir laissé un trou budgétaire plus important que prévu. Cette doléance a d'ailleurs été formulée par les libéraux autant que par les péquistes par le passé.

Le Parti québécois (PQ) et le PLQ se livrent actuellement à une guerre de chiffres concernant les pertes d'emplois et les investissements au cours des derniers mois. M. Paradis qualifie même le ministre Marceau de « monsieur météo de la finance. Il nous dit que la tendance de fond est ensoleillée, mais quand on sort dehors, il pleut. »

L'opposition a d'ailleurs fait de l'économie et des pertes d'emploi son premier sujet à la période de questions à l'Assemblée nationale, jeudi avant-midi.

Dans ce contexte, M. Paradis souhaiterait que le vérificateur soit mis dans le coup dès la prochaine mise à jour économique qui aura lieu cet automne. « On pense qu'on va éviter la partisanerie et l'interprétation élastique des chiffres du gouvernement actuel », dit-il.

En campagne électorale, le PQ avait proposé qu'un directeur du budget soit nommé, comme c'est déjà le cas à Ottawa, où un directeur parlementaire du budget présente une analyse indépendante de l'état des finances de l'économie canadienne. Le PQ n'a pas encore mis sur pied cette nouvelle structure, que réclame maintenant le PLQ.

INOLTRE SU HUFFPOST

Le meilleur et le pire du gouvernement Marois