NOUVELLES

Erekat accuse Israël de vouloir conserver la vallée du Jourdain pour l'argent

19/09/2013 07:07 EDT | Actualisé 19/11/2013 05:12 EST

La volonté d'Israël de conserver le contrôle de la vallée du Jourdain pendant 40 ans advenant la signature d'un traité de paix avec les Palestiniens est motivée par des intérêts économiques et non par des inquiétudes en matière de sécurité, a déclaré jeudi le principal négociateur palestinien.

Saeb Erekat a fait ces commentaires durant une visite dans la vallée en compagnie de journalistes et diplomates étrangers. Les Palestiniens voient cette région peu peuplée qui borde la Jordanie comme la corne d'abondance de leur futur État alors que les Israéliens la considèrent comme une zone tampon essentielle à leur sécurité.

Les pourparlers israélo-palestiniens sur la création d'un État palestinien ont repris le mois dernier et les deux camps ont promis au secrétaire d'État américain, John Kerry, de ne pas discuter publiquement de la teneur des négociations.

Des représentants palestiniens au fait des discussions ont toutefois révélé que le gouvernement israélien avait proposé de garder la mainmise sur la vallée du Jourdain ainsi que sur les postes frontaliers entre la Cisjordanie et la Jordanie pendant 40 ans après l'établissement de l'État palestinien.

Les Palestiniens veulent former leur propre pays en réunissant la Cisjordanie, la bande de Gaza et Jérusalem-Est, trois territoires conquis par Israël en 1967.

Jeudi, M. Erekat a affirmé que les colonies israéliennes dans la vallée avaient un revenu annuel d'environ 612 millions $, sans toutefois préciser d'où provenait ce renseignement.

Il n'a pas fait directement référence aux pourparlers, mais a soutenu que le premier ministre israélien, Benyamin Nétanyahou, avait demandé que l'État hébreu conserve le contrôle de la vallée pendant 40 ans années de plus.

«M. Nétanyahou dit qu'il veut rester encore 40 ans dans la vallée du Jourdain, et ce, peu importe l'accord conclu, a raconté Saeb Erekat. Évidemment, avec de tels profits, il resterait bien 400 années de plus. Cela n'a rien à voir avec la sécurité. C'est une tentative pour voler des terres et des profits.»

PLUS:pc